Marché locatif privé: la mobilité résidentielle a reculé en 2013

le
0
Monkey Business Images/shutterstock.com
Monkey Business Images/shutterstock.com

(AFP) - La mobilité résidentielle des locataires du parc privé a diminué l'an dernier, a estimé mardi l'observatoire des loyers Clameur.

Depuis la crise économique de 2008-2009, la mobilité résidentielle dans le secteur privé -soit la proportion de logements remis sur le marché chaque année- est en repli, et "ce recul s'est poursuivi en 2013", pour s'établir à 26,6%, contre 28,7% en 2007, selon cet observatoire privé.

"Le marché doit en effet composer avec une demande particulièrement déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d'achat", souligne Clameur, qui stigmatise aussi "des annonces et des décisions publiques qui bouleversent les projets des investisseurs et des propriétaires bailleurs".

Et début 2014, la mobilité résidentielle serait descendue à 23,8% ,contre 27,7% en moyenne depuis 1998. Toutefois elle diminue en général durant les mois d'hiver pour être suivie d'un redémarrage saisonnier au printemps, note la même source. L'absence d'un redémarrage pourrait témoigner d'un "blocage du marché".

Clameur diffuse les analyses du marché locatif réalisées à partir des données fournies par une trentaine de professionnels (Bouygues Immobilier, Nexity, Icade, Century 21, etc.)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant