Marché: les indices US profitent du rebond du pétrole.

le
0

(CercleFinance.com) - Le baril de pétrole a spectaculairement rebondi, contre toute attente, malgré un nouveau gonflement des stocks hebdomadaires de brut (+7,8Mns de barils) pour un cumul historique inégalé de 502Mns de barils (du jamais vu depuis 36 ans).

Le rebond du pétrole... les places européennes 'n'y ont pas cru' et Wall Street non plus, tout du moins jusque vers 20H.

Mais tout a changé un peu après la mi-séance, et les indices US ont brutalement inversé la vapeur, partant de -1,2% pour le S&P500 et de -1,8% pour le Nasdaq.

Non seulement le 'WTI' n'a pas corrigé sa hausse a priori anachronique mais il s'est mis à l'amplifier, jusqu'à afficher +8,5% et un cours supérieur à 32$ sur le NYMEX (32,5$ au finish, son 'plus haut du jour').

Et c'est donc de nouveau l'évolution de l'or noir qui a imposé son tempo aux indices US qui finissent -tout comme le WTI'- au zénith avec des écarts allant de -0,38% pour le Nasdaq à +0,5% sur le 'S&P' (à 1.911Pts) et jusqu'à +1,13% sur le Dow Jones à 16.336 contre 15.960Pts au plus bas jour... un véritable grand écart vers le haut qui constitue le symétrique de celui observé (à la baisse) en Europe.

Vu l'impact déterminant du pétrole, les statistiques de l'après-midi n'ont pas pesé bien lourd dans le redressement de la seconde partie de séance.

Les créations d'emplois dans le secteur privé selon l'enquête ADP ressortent à + 205.000 emplois en janvier, après 267.000 le mois précédent (chiffre révisé de 257.000), contre une prévision moyenne de 190.000.

Wall Street a vite oublié la déception concernant le PMI 'Markit' des services (revenu de 54,3 à 53,2) -ou son alter égo américain l'indice ISM non manufacturier (53,5 contre 55,3 en décembre).

Sans surprise, ce sont les valeurs pétrolières qui ont mené le rebond indiciel tambour battant avec Chesapeake +12,4%, Frreport +11,5%, Murphy Oil +10,5%, Southwest Energy et Hess +9,8%, Anadarko +8,2%, Marathon Oil et Devon +7,7%, Range et Newfield +6,3%, Cimarex +6,1%, Exxon +5,5%.

National Oilwell avec -8,4% constituait l'exception qui confirme la règle.

Le Nasdaq qui ne comporte pas de valeurs du secteur 'énergie' a fini dans le rouge, plombé notamment par Amazon -3,8%, Alphabet -4%, Yahoo -4,75%, Tesla -5,1%, Mondelez -6,4%.

Autodesk +8%, Seagate +6,7%, Alexion +6,3%, Comcast +5,9%, Gilead +4,5%, Vertex +3,2%... et Apple qui reprend +2% récupère sa place de 1ère capitalisation planétaire avec 538Mds de $ tandis qu'Alphabet de pèse plus 'que' 511Mds$ contre plus de 560Mds$ lundi soir (soit 10% reperdu en 48H).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant