Marché: les acheteurs reprennent la main.

le
0

(CercleFinance.com) - Les investisseurs européens profitent d'une actualité relativement calme ce mardi pour revenir à l'achat sur des marchés actions bien malmenés depuis le 1er janvier.

'Nous venons de perdre en six jours de bourse la totalité des gains de l'année 2015 sur le seul indice CAC40', souligne en effet un gérant de Barclays Bourse, pour qui cette situation 'rend fébrile une grande partie des investisseurs'.

'Depuis hier, les indices boursiers semblent pourtant avoir trouvé une base de soutien sur des seuils psychologiques, 4.300 sur l'indice français et 3.000 pour l'indice de référence européen, l'eurostoxx', nuance Nicolas Chéron, stratégiste chez CMC Markets France.

'De ce fait, des actions semblent également trouver preneur sur des seuils clés que nous avons identifiés ce jour, en particulier sur des sociétés pétrolières et biotechnologiques', poursuit-il.

Wall Street aussi s'inscrit en hausse en début de séance, malgré une publication mitigée d'Alcoa la veille au soir : le géant de l'aluminium a dévoilé un BPA ajusté en ligne avec les attentes, mais accompagné de perspectives prudentes pour l'année qui commence.

Le FTSE de Londres gagne 1,7%, malgré l'annonce d'une baisse de 0,7% de la production industrielle du Royaume Uni en novembre 2015 par rapport à octobre (-0,4% sur le seul secteur manufacturier).

Le marché allemand aussi se montre en forme (+2,3% sur le DAX), avec notamment une hausse de 4,1% pour le distributeur Metro et de 3,7% pour l'éditeur de progiciels SAP, après leurs points d'activité respectifs.

Le CAC40 grimpe de 2%, dominé en particulier par Peugeot (+5,5%) après l'annonce d'une hausse de 1,2% des ventes du constructeur automobile en 2015 : l'accélération en Europe a compensé un tassement inattendu en Chine.

A Amsterdam (+1,9% sur l'AEX), c'est le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto qui tient le haut du pavé (+10,2%), alors que TNT Express, en voie de rachat par Fedex, reste à la traine (+0,3%).

Le Bel20 de Bruxelles progresse de 1%, le géant de la bière AB InBev (-0,2%) figurant parmi les rares composantes de l'indice dans le rouge, au lendemain d'une décision défavorable de la Commission européenne en termes de fiscalité.

Le PSI20 de Lisbonne grimpe de 2%, renforcé par un retournement à la hausse de Galp (+2,8%) sur fond de stabilisation du pétrole à plus de 31 dollars le baril sur le WTI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant