Marché: le seuil des 4000 points comme premier pivot.

le
1

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait tenter de se reprendre mardi matin après avoir pulvérisé plusieurs planchers graphiques importants au cours des deux dernières séances.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 progresse de 69,5 points à 4051 points, prémisse d'une ouverture favorable.

Après l'enfoncement des plus bas de la semaine précédente puis du palier des 4000 points, le marché parisien doit cependant se préparer à un test des 3900 points, avertissent les analystes techniques.

D'après les chartistes, la situation pourrait même devenir critique en cas d'enfoncement du plancher annuel des 3890 points, laissant présager selon eux une correction en direction des 3750 points.

'La confusion continue de régner concernant le déclenchement de l'article 50 qui entérinerait le processus de sortie de l'Union européenne du Royaume-Uni', constate un observateur.

'Cette incertitude liée à des facteurs purement politiques explique peut-être pourquoi les marchés ont perdu seulement un quart de ce que prédisaient les plus pessimistes', ajoute-t-il.

Invoquant ces mêmes incertitudes, S&P a annoncé hier soir sa décision d'abaisser de deux crans, à 'AA', sa note de crédit de long terme sur le Royaume-Uni, avec une perspective qui reste 'négative'.

Wall Street se retrouve au plus bas de l'année 2016 et le dollar fait office de valeur refuge en se maintenant autour de 1,1050 face à l'euro.

Le pétrole ne subit plus de lourds dégagements, le baril de 'WTI' rebondissant même de 1,6% à 47,1 dollars.

'Toute la question est de savoir si le Brexit représente un simple accrochage pour les marchés ou s'il peut être à l'origine d'une crise plus grave', s'inquiète Chris Weston, stratège d'IG basé à Londres.

'Les investisseurs vont devoir surveiller les discours des banques centrales, en particulier la Réserve fédérale américaine et la Banque d'Angleterre', souligne l'analyste.

L'intervention ce soir à Chicago de Jerome Powell, gouverneur à la Réserve fédérale, n'en sera que plus suivie.

Parmi les autres rendez-vous du jour figurent la publication de la troisième estimation de la croissance américaine de 1er trimestre ainsi que la confiance des consommateurs du Conference Board.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dcabon il y a 5 mois

    Comment peut-on appliquer des techniques chartistes qui sont supposées être basées sur des approches statistiques quand de tels événements se produisent. C'est l'application aveugle et imbécile de techniques d'un autre âge. Je laisse le cercle des économistes tourner en rond dans leurs certitudes. Mais je peux garantir que je ne suivrai jamais ce type de "conseils" !!!