Marché: le 'risk on' pèse sur les Bunds, tension au Portugal

le
0

(CercleFinance.com) - Le schéma technique de ce lundi ressemble beaucoup à celui de vendredi... et pour cause : le biais 'risk-on' s'est renforcé avec la tenue d'une réunion visant à résoudre le problème des créances des banques italiennes (la 'rumeur' en avait circulé vendredi).

Cela se ferait avec l'appui du Trésor italien et de la banque centrale, via la constitution d'un fonds de soutien doté de 5MdsE (en regard d'un encours de créances douteuses estimé à 360MdsE, incluant tous les niveaux de risque, de totalement irrécouvrable à partiellement en défaut).

Si la bourse de Milan a flambé, la dette italienne ne s'est pas emballée avec une tension très mesurée de +3Pts de base à 1,346% (elles ne jouent plus le rôle de placement refuge comme la semaine passée).

Les OAT se sont alignées sur les BTP italiens avec +3Pts à 0,466%.

Dans le même temps, les 'bonos' espagnols finissent bien la journée à 1,515% contre 1,525% mais le '10 ans' portugais s'est fortement dégradé avec +8Pts de base à 3,27%.

Les dettes 'coeur' ont été concurrencée par les placements plus risqués comme les actions: les Bunds (au plus bas de l'année vendredi soir et ce matin même avant l'annonce italienne) prennent 1,3Pts de base à 0,11%, le '10 ans' autrichien et néerlandais se tendent de +3Pts à 0,34%.

Le '10 ans' grec se détend de -12Pts à 8,92 contre 9,05% (après -8Pts vendredi) alors que les négociations se poursuivent entre Athènes et le FMI.

Le retour au mode 'risk-on' en Europe n'a pas eu le moindre impact sur les T-Bonds US qui terminent inchangés à 1,72%: cela réduit le 'spread' avec les Bunds à 161Pts de base.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant