Marché: le pétrole et les indicateurs américains pèsent.

le
0

(CercleFinance.com) - D'abord bien orientées, les places européennes ont basculé dans le rouge après les indicateurs américains, plutôt décevants, et alors que Wall Street est en territoire négatif.

Peu avant la clôture, le BEL 20 (Bruxelles) est stable et le CAC 40 s'effrite de 0,1%, tandis que l'AEX (Amsterdam) et le Footsie MIB (Milan) se replient tous deux de 0,4% environ. Le Footsie 100 et le Dax abandonnent pour leur part 0,8%, et le SMI cède 0,9% à Zürich. Seule exception au moment où nous écrivons ces lignes, l'Ibex 35 grappille 0,2% à Madrid.

A propos des indicateurs, l'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone s'est replié à 51,7 le mois dernier, contre 52 en juillet et après une estimation 'flash' qui était ressortie à 51,8. Il s'agit d'un plus bas de 3 mois.

Outre-Atlantique, on retiendra surtout le basculement de l'indice ISM manufacturier sous le seuil des 50 points qui sépare contraction et croissance de l'activité dans ce secteur en août. Il a en effet été mesuré à 49,4, contre 52,6 en juillet, alors que les économistes l'attendaient autour de 52.

Le gouvernement américain a par ailleurs revu en baisse le chiffre de la productivité non-agricole pour le deuxième trimestre. Celle-ci a en effet été mesurée en recul de 0,6% sur la période, après -0,5% en première lecture.

Ces données décevantes ont ravivé les craintes quant à la situation économique de la première économie mondiale, à la veille des chiffres de l'emploi. Une statistique meilleure qu'attendu pourrait cependant inciter la Fed à acter un nouveau relèvement de ses taux directeurs, ce qui pourrait altérer les performances des marchés actions.

Sur le marché des changes, l'euro prend maintenant 0,% face au dollar à 1,1192, tandis que le baril de Brent accentue son repli, lâchant 2,4% à 45,8 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, l'action Nestlé recule de 0,8% alors que l'une des branches santé du géant agroalimentaire suisse, Nestlé Health Science, a annoncé l'acquisition par étapes de la 'medtech' britannique Phagenesis.

Toujours à Zürich, Roche abandonne 1,2% en dépit de la présentation ce jeudi de résultats positifs sur une étude de phase III conduite dans le traitement du cancer du poumon à petites cellules.

BP (-2,4%) a de son côté annoncé la signature d'un second accord dans le gaz de schiste avec China National Petroleum Corporation (CNPC). Le périmètre concerné porte sur une superficie d'environ 1.000 kilomètres carrés située dans le bassin du Sichuan. Le géant pétrolier britannique est cependant dernier du Footsie 100 en raison de la mauvaise tenue des cours du baril.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant