Marché: le pétrole au coeur des préoccupations.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter en net repli lundi matin faute d'avancée à Doha pendant le week-end dans les négociations sur un gel de la production de pétrole.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison mai - recule de 58,5 points à 4363,5 points, annonçant un début de séance dans le rouge.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières devraient se trouver sous pression, sous le coup de l'incapacité des pays producteurs à s'accorder sur des mesures permettant de soutenir les cours.

Les tensions entre l'Iran et l'Arabie Saoudite ont bloqué toute possibilité d'accord ce dimanche alors que la prochaine réunion de l'Opep n'est pas prévue avant le 2 juin.

'L'Iran n'allait tout de même pas accepter de geler sa production alors que son programme nucléaire vient d'être arrêté en échange d'une levée de l'embargo sur ses exportations pétrolières', explique Chris Weston, stratège chez IG.

L'absence d'accord sur une baisse de la production pèse logiquement sur les cours du brut.

Après avoir progressé au-delà des 42 dollars la semaine dernière dans l'espoir d'un déblocage, le baril de brut léger américain décroche ce matin de 4,4% à 38,6 dollars.

'La question est maintenant de savoir si les investisseurs vont profiter de ce reflux pour racheter leurs positions ou au contraire appuyer sur la pédale en direction des 35 dollars', indique Chris Weston.

En l'absence d'indicateurs ou de résultats importants aujourd'hui, le pétrole devrait rester au coeur de l'attention du marché aujourd'hui.

Les analystes techniques estiment de toute façon qu'après une hausse de 4,5% la semaine passée - qui l'a replacé au contact des 4500 points - le marché parisien a besoin de reprendre son souffle aux niveaux actuels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant