Marché: le dollar remonte contre l'euro avant les 'minutes'.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne repassait franchement sous la barre des 1,13 dollar avant la publication, dans la soirée en Europe, des 'minutes' de la dernière réunion de la Fed. Pour l'heure, l'euro plie de 0,38% contre le billet vert américain à 1,1270 dollar, tout en se contentant de reculs symboliques face à ses autres contreparties.

Le moins que l'on puisse dire est que la Réserve fédérale américaine, qui a entamé le durcissement de sa politique monétaire conventionnelle en fin d'année dernière, y va doucement. En décembre, son principal taux directeur a été relevé pour la première fois depuis mi 2006, mais est simplement passé de 0-0,25% à 0,25-0,50%.

En avertissant que la suite de ce premier mouvement serait “data dependent” (c'est-à-dire fonction des statistiques économiques), la banque centrale américaine a transformé chacune de ses réunions de politique monétaire - les fameux FOMC - et de ses interventions en facteur d'incertitude majeur pour les cambistes.

En outre, si les opérateurs anticipaient en moyenne, en début d'année, trois ou quatre relèvements des taux courts en 2016, ce consensus s'est ensuite rapidement rapproché de 1, sinon de zéro, au gré des statistiques. Selon les cambistes de Société Générale, les contrats à terme sur les Fed Funds indiquent actuellement que la probabilité d'une unique hausse des taux cette année est de 68%.

Mais cette appréciation de la situation est-elle justifiée ? Ce n'est pas si sûr, et les analystes d'Aurel BGC relevaient d'ailleurs les derniers du propos de Dennis Lockhart, le patron de la Fed d'Atlanta, qui table pour sa part sur deux à trois “tour de vis” cette année. Une opinion que son homologue de San Francisco, John Williams, a jugée “raisonnable”.

Dans ce contexte, le compte-rendu (les fameuses “'minutes”) de la réunion du comité de politique monétaire de la Fed des 26 et 27 avril derniers, attendu ce soir, suscite l'inquiétude. Si la Fed n'avait alors pas touché à ses taux, le document pourrait contenir des indications sur ce qui sera annoncé lors du prochain FOMC, celui des 14 et 15 juin. Ce dernier sera suivi d'une conférence de presse animée par la présidente de la Fed, Janet Yellen, ainsi que d'une mise à jour des prévisions macro-économiques.

A suivre auparavant sur l'agenda de la Réserve fédérale : la publication du recueil conjoncturel dit 'Beige Book', le 1er juin. Et bien sûr les multiples interventions des représentants de l'institution.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant