Marché: le CAC 40 repasse sous les 4.800 points.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute en territoire négatif une semaine qui sera une nouvelle fois très dense.

Vers 10h20, le CAC 40 recule de près de 0,9% et repasse sous les 4.800 points à 4.797 points.

L'attention des opérateurs continue de se focaliser sur Donald Trump, qui a signé vendredi un décret interdisant l'entrée à tous les réfugiés, quelle que soit leur origine, pendant 120 jours (et de façon indéfinie pour les réfugiés syriens), ainsi qu'à tous les ressortissants de 7 pays à majorité musulmane et considérés comme des viviers terroristes par Washington, pendant 90 jours (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen).

Il se retrouve désormais sur la défensive pour sa deuxième semaine à la Maison Blanche, alors que des milliers de manifestants se sont rassemblés à Washington, New York, Boston et dans d'autres villes des Etats-Unis.

Du côté des indicateurs, le marché prendra connaissance tout à l'heure de l'estimation préliminaire de l'inflation allemande au titre du mois en cours. Aux Etats-Unis, les chiffres des revenus et dépenses des ménages pour décembre seront connus en début d'après-midi, avant celui des promesses de ventes de logements également pour décembre.

En attendant, sur le marché des changes, l'euro est pratiquement stable face au dollar à 1,0694, tandis que le baril de Brent cède un peu moins de 0,5% à 55,3 dollars.

Concernant les valeurs, la saison des résultats se poursuivra à un rythme effréné cette semaine, avec à Paris ceux de Neopost, Unibail-Rodamco, Dassault Systèmes ou encore Nokia. Aux Etats-Unis, les investisseurs suivront en particulier les comptes trimestriels d'Apple, Eli Lilly, Exxon Mobil, Pfizer, UPS, Facebook et Amazon.

'Nous devrions avoir confirmation des difficultés d'Apple par rapport à ses concurrents chinois qui affichent de meilleures performances au niveau du service clientèle. En outre, les revenus publicitaires de Facebook devraient être incapables de franchir de nouveaux records, incitant les investisseurs à s'intéresser à d'autres secteurs. Pour finir, Amazon pourrait tirer son épingle du jeu grâce à son service de stockage dans le Cloud, qui s'avère très rémunérateur', pronostique Christopher Dembik, chief economist chez Saxo Banque.

Enfin, en Europe, Roche, Siemens, Shell, Deutsche Bank, ING et Daimler retiendront l'attention.

Dans l'immédiat, aucune valeur du CAC 40 n'évolue en territoire positif.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant