Marché: le CAC 40 dans le vert malgré Technip et Alphabet.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris enchaîne une deuxième séance consécutive de hausse sous une avalanche de résultats. La bonne tenue des financières fait plus que compenser les déboires de Technip et les comptes d'Alphabet, pénalisés par l'amende de la Commission européenne, ne pèsent pas sur la tendance.

Peu après 11h, le CAC 40 engrange 0,6% environ à 5.160 points.

'Avec l'intensification de la saison des résultats, de bonnes nouvelles sont également attendues côté européen et en particulier une hausse à venir des CAPEX, ce qui est un élément favorable de croissance à moyen terme', commentent les équipes de Saxo Banque.

Du côté des indicateurs, en attendant la publication cet après-midi de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board pour le mois en cours, le climat des affaires en Allemagne s'est encore amélioré ce mois-ci, à en croire l'indice Ifo qui a crû de 0,8 point en rythme séquentiel pour s'établir à 116.

Il s'agit d'une bonne surprise dans la mesure où les économistes tablaient a contrario sur un recul à 114,9.

Sur le marché des changes, l'euro grignote 0,1% face au dollar à 1,1653, alors que le baril de Brent s'adjuge 0,4% à 48,8 dollars.

Enfin, concernant les valeurs, l'action Technip, lanterne rouge de l'indice vedette, plonge de quelque 7,4%, consécutivement à l'annonce d'une erreur de calcul au titre de ses résultats du premier trimestre (clôture fin mars). En raison d'un mauvais calcul lié aux taux de change, le bénéfice net du groupe parapétrolier a été amplifié de 209,5 millions de dollars, soit 45 cents par action.

Essilor gagne en revanche 1,7%, porté par les bons résultats de Luxottica. L'opération de rapprochement avec le lunetier italien 'se poursuit et les procédures d'autorisation des autorités de la concurrence progressent', a indiqué le géant français de l'optique ophtalmique.

Ce sont cependant Société Générale (+2%) et Crédit Agricole (+1,8%) qui mènent le bal sur le CAC 40.

Sur le SBF 120, la hausse de 68,2% du bénéfice net d'Edenred au premier semestre à 120 millions d'euros laisse en revanche les investisseurs de marbre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant