Marché: le 'Brexit' a été mal pricé (Saxo Banque).

le
0

(CercleFinance.com) - Les sondages prédisaient une victoire, certes étriquée, du camp du 'Remain' et les marchés actions évoluaient jusqu'à aujourd'hui dans une dynamique nettement haussière. Plus dure est la chute ce vendredi, un décrochage sur fond de panique qui illustre le fait que 'la perspective du Brexit a été mal pricée par les investisseurs', assène Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque.

Spectaculaire et même historique, l'effondrement des places boursières européennes s'accompagne d'une chute de la livre sterling, à son plus bas niveau depuis plus de 30 ans. Pour tenter de contenir ces phénomènes, la Bank of England (BoE), la BCE et la banque centrale suisse ont déjà fait leur annonce, en attendant celles de la Fed et de la Bank of Japan (BoJ).

'Cependant, ces interventions ne seront certainement pas suffisantes pour rassurer les investisseurs, même si les banques centrales perdureront leurs actions sur le long terme', prévient Christopher Dembik, qui appelle par ailleurs à suivre de près le scrutin législatif qui se tiendra en Espagne ce dimanche. 'A ce stade, tout élément qui remet en question le caractère gouvernable de l'Europe est d'ailleurs un risque', estime l'expert, qui attend d'en savoir davantage quant aux relations futures entre l'Union européenne (UE) et la Grande-Bretagne.

'Si la feuille de route tarde à être dévoilée, il faut s'attendre à une baisse des investissements et par conséquent à moins de créations d'emplois et un réel impact sur la croissance', avertit Christopher Dembik, alors que plusieurs gérants ont déjà revu spectaculairement à la baisse leurs prévisions.

'Il est primordial d'offrir de la visibilité aux investisseurs sur la situation concernant les thématiques de réglementation et d'évolution politique au sein de l'Union Européenne', juge enfin le spécialiste, pour qui 'la sortie de crise et le retour durable à la croissance semblent désormais compromis après une telle succession d'évènements sur les marchés financiers' alors que, depuis plusieurs mois, les investisseurs se réfugient sur l'or, ce qui montre une très grande méfiance par rapport à la conjoncture économique sur le court et moyen terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant