Marché: la tendance baissière se prolonge en Europe.

le
0

(CercleFinance.com) - La semaine aura été éprouvante pour les Bourses européennes, privées de catalyseurs et nerveuses à l'approche d'une très probable hausse des taux directeurs de la Fed.

La tendance reste baissière en ce vendredi, en l'absence de nouvelles significatives et d'acheteurs potentiels, dans un contexte de sérieuse faiblesse des prix du pétrole. Celle-ci continue aussi de peser dans les esprits et, peu après 11h, dans l'attente d'une salve d'indicateurs américains, la plupart des places du Vieux Continent sont donc une nouvelle fois en retrait.

Le SMI (Zürich), l'Ibex 35 (Madrid) et le Dax abandonnent respectivement 0,1, 0,3 et 0,6%, tandis que le CAC 40 et le Footsie 100 lâchent tous deux 0,5%.

A Amsterdam, l'AEX, pénalisé notamment par la mauvaise performance de Shell (-2,1%), cède de son côté 0,7%.

Le BEL 20 (Bruxelles), que domine KBC (+1,2%), limite davantage les dégâts et s'effrite, lui, de 0,1%.

Enfin, à Lisbonne, le PSI 20 recule de 0,6%.

Parmi les valeurs européennes qui s'illustrent - relativement - en cette dernière séance de la semaine, Roche engrange 0,3% dans le sillage de la présentation de résultats jugés encourageants d'une étude de phase Ib portant sur l'association de son immunothérapie atezolizumab (MPDL3280A) et du nab-paclitaxel dans le traitement du cancer du sein dit 'triple négatif' (TNBC).

A Paris, Engie (+0,8%) serait pour sa part sur le point de vendre ses centrales thermiques américaines pour un montant allant de 3 à 5 milliards de dollars. D'autres opérations de cette nature pourraient suivre la prise de contrôle de Suez Environnement (+2%), relate le quotidien économique Les Echos, qui abonde ainsi dans le sens de La lettre de l'Expansion.

A noter également la très bonne tenue d'Elior, leader du SBF 120 après l'annonce d'une forte hausse de son bénéfice net annuel et de perspectives encourageantes.

Sur le plan des indicateurs, les prix à la consommation ont crû de 0,1% en Allemagne le mois dernier en rythme séquentiel (+0,4% sur un an), après une hausse de 0,3% en octobre.

Les investisseurs prendront connaissance cet après-midi aux Etats-Unis des ventes de détail et des prix à la production au titre du mois écoulé, avant le chiffre des stocks des entreprises en novembre et l'indice de confiance des consommateurs du Michigan en décembre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant