Marché: la séance s'est achevée en douceur à Wall Street.

le
0

(CercleFinance.com) - Face au déchainement de volatilité et de mouvements paroxystiques et incohérents survenus en Europe, Wall Street s'impose comme un havre de pondération et de stabilité.

La séance s'est achevée en douceur malgré un petit accès de faiblesse à la mi-séance et une perte de -1% au maximum à la mi-séance dans le sillage du pétrole avant d'effacer l'intégralité des pertes sur une petite vague de rachats à bon compte.

L'indice Dow Jones s'est effrité de -0,03%, à 16.995, le S&P-500 accroche de justesse la zone verte avec +0,02% à 1.989Pts (contre 1.969 au plus bas).

Le Nasdaq Composite lâche 0,26% à 4.662... là aussi un score étriqué, mais l'indices des 'small caps', le Russel-2000 décroche de -0,82%, ce qui laisse supposer que les 'mains fortes' ont soutenu prioritairement les indices les plus 'visibles' et les plus 'médiatiques'.

Les performances des valeurs pétrolières et parapétrolières ont été mitigées: Freeport gagne +4,8, Ensco +4,7%, Oneok +3,6%, Hess +2,5% tandis que Williams perd -8,25%, Devon -2%, Valero -1%.

Même équilibre des scores au sein du Nasdaq avec Expedia +2,8%, Seagate +2,2%, Broadcom +1,7%, Intel +1,3% qui ont été contrebalancés par les replis de Microsoft -1,5%, Tesla -1,7%, Biomarin -1,9%, Yahoo -2%, Vertex -2,8%.

Twitter a dévissé dès les premiers échanges et finit en repli de -6% alors qu'une information du Wall Street Journal indique que l'entreprise aurait décidé d'accorder des stock-options et autres avantages à ses salariés pour tenter de les retenir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant