Marché: la correction l'emporte cet après-midi.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes perdent du terrain cet après-midi : la déception suscitée par la Fed et les derniers chiffres américains l'emporte sur le redressement rassurant des cours du pétrole.

A l'issue de sa réunion de politique monétaire, la Fed a indiqué surveiller de près 'les développements économiques et financiers mondiaux' et donc la volatilité des marchés. 'Il est évident que le marché espérait un message plus conciliant', commentent les équipes d'IG.

'Le 'wait an see' du FOMC (comité de politique monétaire de la Fed) n'a pas réellement apaisé les craintes des investisseurs sur la croissance américaine. Même si le Fed observe avec attention ce qu'il se passe, il n'apporte aucune solution', renchérit-on chez Aurel BGC.

Les données américaines de l'après-midi s'avèrent en outre assez décevantes, avec un plongeon de 5,1% des commandes de biens durables et une quasi-stagnation des promesses de ventes de logements en décembre.

Ces éléments de déception l'emportent cet après-midi sur la bonne nouvelle que constitue la remontée des cours du pétrole, avec un baril de brut américain qui dépasse les 33 dollars.

Le DAX de Francfort dévisse de 2,5%, entrainé notamment par un repli de 5,4% de Deutsche Bank : l'établissement financier pâtit de la publication de trimestriels marqués par une baisse de 30% des revenus de sa banque d'investissement.

Le FTSE perd 1,3% à Londres, alors que le PIB du Royaume Uni a augmenté de 0,5% au quatrième trimestre 2015 par rapport au troisième, d'après l'estimation préliminaire de l'office national de statistiques.

Le CAC40 recule de 1,6%, malgré les hausses de Technip (+3%) dans le sillage des cours du pétrole, et d'Accor (+0,8%) après l'annonce de négociations pour la cession d'un portefeuille de 85 hôtels en Europe.

A Amsterdam où l'indice AEX lâche 1,4%, NN Group cède 1,2% alors que son ancienne maison-mère ING (-3,6%) a fait part de son intention de réduire encore sa participation au capital de l'assureur, via une conversion d'obligations subordonnées.

Le Bel20 de Bruxelles perd 1,6%, avec en particulier un recul de 4,5% du laboratoire pharmaceutique UCB alors que Delta Lloyd et Colruyt gagnent 1,3% chacun.

A Lisbonne enfin le PSI ne cède que 0,2%, aidé par la compagnie pétro-gazière Galp Energia qui se distingue avec un bond de 4,5%, grâce à la progression des cours de l'or noir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant