Marché: la correction domine en fin de séance.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du DAX de Francfort, qui a terminé la séance en début d'après-midi sur un repli de près de 1,1%, c'est l'ensemble des indices actions européens qui se dirige vers une clôture dans le rouge ce mercredi, comme le FTSE de Londres qui perd 0,8%.

Une nouvelle fois l'évolution des cours du pétrole semble influer sur la tendance des marchés actions : le baril de brut léger américain WTI connaît un nouvel accès de faiblesse qui le ramène à moins de 37 dollars.

Cette baisse se répercute sur des valeurs pétrolières comme Total (-1,4%) qui figure dans le bas du CAC40 (-0,5%), aux côtés de Schneider Electric (-1,3%) et de Société Générale (-1,5%).

L'indice AEX d'Amsterdam cède 0,2%, malgré une hausse de 1,3% d'ArcelorMittal qui semble bénéficier de rachats à bon compte : pour mémoire, le titre du sidérurgiste a perdu plus de la moitié de sa valeur depuis le 1er janvier.

Le BEL20 se replie de 0,5% à Bruxelles, en dépit des gains de l'ordre de 0,5% pour le titre du métallurgiste Bekaert et celui de la société immobilière Cofinimmo.

Toujours sur les indices d'Euronext, le PSI 20 de Lisbonne recule aussi de 0,5%, malgré les valeurs énergétiques que sont la compagnie pétro-gazière Galp (+0,4%) et l'électricien EDP Renovaveis (+0,9%).

En tête du SMI de Zurich qui cède 0,3%, Julius Baer s'adjuge 3,6% grâce à un accord de principe global entre le gestionnaire de fortune suisse et la justice américaine quant à des opérations transfrontalières litigieuses d'un point de vue fiscal.

Les indices européens sont confortés dans leur baisse par celle de Wall Street (-0,3% sur le Dow Jones), sur fond d'une baisse surprise de 0,9% des promesses de ventes de logements aux Etats-Unis en novembre.

'La hausse rapide des prix sur certains marchés immobiliers et des signaux mitigés de l'économie entravent l'activité commerciale en dépit de taux hypothécaires bas', explique Lawrence Yun, chef économiste de la NAR.

Enfin, les stocks de pétrole brut ont rebondi de plus de 2,6 millions de barils la semaine dernière aux Etats-Unis, après une chute de près de 5,9 millions la semaine précédente.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant