Marché: la correction domine avant le week-end pascal.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se maintiennent dans le rouge à l'approche du long week-end de Pâques, de piètres indicateurs économiques américains cet après-midi venant renforcer les inquiétudes des investisseurs.

'Le pétrole comme les marchés d'actions sont au bord d'une correction plus marquée alors que les déclarations de plusieurs responsables de la Fed ont fait remonter le dollar cette semaine', prévenait ce matin Angus Nicholson, analyste de marché chez IG.

Nour Al-Hammoury, stratège de marché en chef chez ADS Securities, met ainsi en avant des propos de James Bullard qui a estimé que 'la réunion d'avril constituerait une bonne occasion de relever une nouvelle fois les taux'.

La perspective d'une hausse de taux aux Etats-Unis inquiète d'autant plus qu'elle se combine avec des signes de fragilité de l'économie américaine, comme une baisse de 2,8% des commandes de biens durables le mois dernier.

L'indice PMI composite passe de 50 en février à 51,1 en estimation flash pour mars, mais son faible niveau suggère que 'l'économie américaine n'a progressé qu'à un rythme annualisé de 0,7% au premier trimestre', selon Chris Williamson, chief economist chez Markit.

Le DAX de Francfort perd 1,2% avec notamment un repli de 0,9% de HeidelbergCement, sous le poids d'une dégradation de recommandation chez UBS de 'achat' à 'neutre' sur le titre du groupe de matériaux de construction.

Le FTSE de Londres recule de 1,1%, sur fond d'une baisse de 0,4% du volume des ventes de détail au Royaume Uni en février par rapport à janvier, d'après l'office national de statistiques.

Le CAC40 baisse de 1,9%, alors que le climat des affaires en France se montre quasi stable, d'après l'indicateur synthétique de l'Insee qui perd un point et retrouve son niveau de long terme (100).

Le repli de 3,1% du groupe parapétrolier SBM Offshore pèse sur l'AEX d'Amsterdam (-1,1%), tandis que l'éditeur Wolters Kluwers se distingue dans le vert (+0,8%) à la faveur d'un relèvement de recommandation à 'achat' chez Nomura.

Le Bel20 de Bruxelles recule de 1,6% avec en particulier des rechutes des laboratoires pharmaceutiques UCB (-3,8%) et Galapagos (-2,8%), et de l'assureur Ageas (-2,2%).

Le PSI de Lisbonne perd 0,9%, dans le sillage notamment d'EDP Renovaveis (-2,1%) et de la banque BCP (-2,5%), alors que l'opérateur Portucel se distingue avec un gain de 2%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant