Marché: la Bourse de Paris stable avant l'emploi américain.

le
0

(CercleFinance.com) - La tendance est à l'équilibre ce vendredi à la Bourse de Paris, dans l'attente des chiffres mensuels de l'emploi américain.

Vers 10h40, le CAC 40 est à peu près stable à 5.511 points.

Les investisseurs espèrent que l'amélioration de la situation de l'emploi américain sera confirmée par les estimations officielles qui seront livrées à la mi-journée par le Département du Travail. Après les 33.000 destructions de postes du mois de septembre, le consensus attend 300.000 créations de postes au mois d'octobre, sous l'effet d'un rebond des embauches post-ouragans.

Le salaire horaire devrait par ailleurs continuer de progresser, tandis que le taux de chômage devrait rester stable autour de 4,2%.

De marbre après l'annonce de l'accession de Jerome Powell à la tête de la Fed et la présentation de la mouture définitive de la réforme fiscale républicaine, qui prévoit d'abaisser le taux d'imposition des entreprises à 20% contre 35% aujourd'hui, le marché prendra aussi connaissance tout à l'heure des chiffres du déficit commercial américain et des commandes à l'industrie pour septembre, ainsi que de l'ISM des services au titre du mois clos.

Dans l'immédiat, l'euro s'effrite de 0,1% face au dollar à 1,1646, tandis que le baril de Brent prend près de 0,5% à 60,9 dollars.

Enfin, au chapitre microéconomique, l'action Altice dévisse de 9,3% après un profit warning sur ses résultats annuels. Par-delà des comptes trimestriels à peu près en ligne avec les attentes du marché, le groupe de Patrick Drahi table désormais sur une croissance comparable à celle enregistrée sur 9 moi, c'est-à-dire plus proche de 6 que de 8 ou 9%. Il vise en outre une augmentation de son Ebitda dans le bas de la fourchette précédemment indiquée, qui allait grosso modo de 5 à 10%.

Les investisseurs prennent en outre leurs bénéfices sur Air France-KLM, qui a publié ce vendredi matin des résultats du troisième trimestre meilleurs qu'anticipé. En recul de 8,6%, soit la plus mauvaise performance du SBF 120, le titre du transporteur franco-néerlandais affiche cependant encore une hausse de plus de 146% depuis le 1er janvier.

Lanterne rouge de l'indice vedette, Société Générale (-3%) est à la peine sur fond de léger tassement du bénéfice net et du produit net bancaire en glissement annuel au troisième trimestre.

Du côté des hausses, Nicox s'envole de 25,8% dans le sillage de l'annonce de l'approbation par la Food and Drug Administration (FDA) américaine de l'autorisation de mise sur le marché de Vyzulta, solution ophtalmique de latanoprostène bunod 0,024%. A la suite de cet aval, Nicox recevra 17,5 millions de dollars et fera un paiement de 15 millions de dollars à Pfizer selon les termes d'un précédent accord de licence avec le groupe américain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant