Marché: l'obligataire est repassé en mode 'risk-on'.

le
0

(CercleFinance.com) - Les marché obligataires sont vite repassés en mode 'risk-on', malgré le fiasco de Doha, malgré la chute de -3,4% de Tokyo.

Une fois n'est pas coutume, ce sont les 'Gilts' britanniques qui finissent largement en queue de peloton en Europe, sans donnée macroéconomique particulière en provenance du Royaume Uni.

Les rendements se tendent jusqu'à +7Pts sur le '10 ans' à 1,485%... serais-ce une manifestation de prudence par rapport à un risque de 'Brexit' ?

Outre-Atlantique, séance ultra-calme avec une variation 'de l'épaisseur du trait' sur les T-Bonds qui affiche 1,778% contre 1,78%.

Aucune réaction par rapport à l'indice de confiance des constructeurs immobiliers américains: le NAHB est resté stable en avril, à 58 contre 59 attendu.3

En Asie, ni les séismes au Japon ni la chute des exportations de Singapour (qui ont plongé de -15,6% au mois de mars) n'ont suscité d'émotion sur le '10 ans' japonais qui est demeuré parfaitement inchangé à -0,112%.

En Europe, scénario classique de basculement en 'risk on' avec repli des Bunds, OAT, '10 ans' néerlandais qui prennent +3Pts de base à respectivement 0,164%, 0,51% et 0,382%.

Détente symétrique de -2Pts en Espagne sur les 'bonos' à 0,49% et stabilité sur les BTP italiens à 1,348%.

La seule fausse note provient du '10 ans' Portugais qui se dégrade de 13Pts à 3,145% : les opérateurs ont pour coutume de ne pas s'en inquiéter et ce mouvement semble en effet lié à la transition politique pleine d'incertitude qui se dessine au Brésil où la destitution de Dilma Roussef a été votée à une très large majorité de plus des 2/3.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant