Marché: l'euro glisse sous les 1,11 dollar.

le
0

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne continuait de se tasser contre le dollar américain, en 'cassant' la barre des 1,11 dollar. A cette heure, l'euro recule ainsi de 0,52% à 1,1082 dollar, en cédant également 0,23% à 115,17 yens. Tout en restant neutre contre le franc suisse et bien orienté face au sterling (+ 0,32% à 0,9037 sterling l'euro), alors que le risque de Brexit 'dur' reste de mise.

“Le dollar a profité, hier, de perspectives de hausse des taux du Fed, renforcées par les propos de Stanley Fischer (le vice-président de la Réserve fédérale américaine, soit le 'numéro deux' de l'institution après Janet Yellen, ndlr) lors d'un discours ce week-end”, soulignent ce matin les analystes d'Aurel BGC.

M. Fischer s'est montré plutôt “faucon”, renforçant ainsi les anticipations de “tour de vis” monétaire dans les mois qui viennent. Selon l'indicateur FedWatch du CME, si la probabilité que la Fed relève ses taux directeurs lors du FOMC (le comité de politique monétaire) du 2 novembre n'est que 8,3%, ce taux grimpe à 64% pour la réunion du 14 décembre. Le message envoyé par le rendement de l'obligation fédérale (le T-Bond) à dix ans est similaire : de l'ordre de 1,55% fin septembre, le voilà grimpé à plus de 1,75%. Dans ce contexte, l'attrait relatif du dollar tend à grimper.

Notons aussi que le deuxième débat télévisé en vue des présidentielles américaines a, de l'avis majoritaire, été plus favorable à Hillary Clinton qu'à Donald Trump. “Une présidence sous Clinton serait plus positive pour les marchés car ils évolueraient en territoire connu. La politique de Donald Trump quant à elle, parait beaucoup plus incertaine”, commente ce matin Saxo Banque. D'ailleurs le peso mexicain, sorte de “Trumpomètre”, s'est repris face au billet vert.

Peu importe dans ces conditions qu'on ait appris ce matin que le moral de la communauté financière allemande s'était amélioré en octobre, l'indice ZEW se redressant de 5,7 points pour atteindre +6,2. 'Cet indice signale une activité économique relativement robuste en Allemagne', estime l'institut économique, notant toutefois que les risques pour le secteur bancaire allemand en particulier 'constituent un fardeau pour les perspectives économiques'.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant