Marché: l'euro/dollar en hausse de 10% depuis fin 2016.

le
0

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne s'inscrivait de nouveau en hausse marquée contre sa contrepartie américaine : + 0,66% à 1,1554 dollar, un nouveau sommet annuel de 1,1561 ayant été marqué en matinée. Par ailleurs, sur une statistique britannique décevante, l'euro prend également 0,90% contre le sterling à 0,8872, mais seulement 0,22% face au yen et cède symboliquement 0,12% contre le franc suisse.

“Le nouvel échec dans la tentative des parlementaires américains d'abroger Obamacare a propulsé l'euro au-dessus d'un niveau symbole face au dollar”, commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC. Dans ce contexte, la probabilité de voir l'administration Trump faire passer son emblématique plan de relance budgétaire - dont, soit dit en passant, plus grand-monde ne parle - se trouve un peu plus réduite. Ce qui pèse par ricochet sur le dollar. Depuis la fin de l'année 2016, l'euro s'est repris de 9,8% face à la devise américaine.

En outre, les derniers propos de la présidente de la Fed ont été jugés relativement accommodants : “les marchés semblent miser sur une Fed conciliante dans les prochains mois qui ne devrait pas se précipiter pour augmenter à nouveau ses taux. La probabilité d'une troisième hausse des taux n'est d'ailleurs plus évaluée qu'à 48% par le marché”, indique un analyste parisien.

“Néanmoins, la BCE jeudi pourrait être déterminante pour la tendance de l'euro/dollar dans les semaines à venir”, ajoute d'Aurel BGC. “Les investisseurs scruteront le moindre indice permettant d'en savoir plus sur l'avenir de la politique monétaire. Rappelons que lors de la publication des dernières minutes, la question d'un retrait léger de la politique accommodante avait été débattue”, ajoute-t-on chez Saxo Banque.

Sur l'agenda statistique de la matinée, on a appris que l'indice ZEW mesurant le sentiment économique des investisseurs allemands est ressorti à 17,5 au titre du mois en cours, en baisse après 18,6 en juin, le consensus se situant à 18.

Par ailleurs, les prix à la consommation au Royaume-Uni ont augmenté à un rythme annuel de 2,6% au mois de juin, marquant ainsi une décélération par rapport à 2,7% en mai. Il était attendu à 2,9%.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant