Marché: l'euro continue de reculer au lendemain de la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - La monnaie unique européenne continuait de perdre du terrain face au dollar, quoi que dans des proportions pour l'heure limitées, après le premier relèvement de ses taux courts par la Réserve fédérale américaine depuis juin 2006. Ce midi, l'euro recule de 0,55% à 1,0845 dollar, de 0,42% contre le yen à 132,76, tout en restant stable face au sterling et au franc suisse.

Conformément à ce que les officiels de la banque centrale avaient laissé entendre, Janet Yellen, sa présidente, en tête, la Fed a relevé hier d'un quart de point (25 points de base) son principal taux directeur, qui remonte ainsi de la fourchette de 0-0,25% en vigueur depuis décembre 2008 à 0,25-0,50%. Une décision historique : il faut remonter au début de l'été 2006 pour trouver la trace du dernier relèvement.

Ce faisant, la banque centrale acte le quasi-retour du plein emploi outre-Atlantique, et témoigne d'un relatif optimisme quant à l'année 2016 qui se profile.

La Fed a aussi indiqué implicitement que la poursuite de son durcissement monétaire serait “graduel” et mesuré, mettant notamment en avant un objectif d'inflation (2%) encore lointain.

'Une colombe est passée....', commentent ce matin les analystes d'Aurel BGC, qui ajoutent : 'les membres du FOMC (le comité de politique monétaire de la Fed, ndlr) sont confiants sur la croissance américaine ces prochains trimestres. Mme Yellen a mélangé un discours accommodant avec un scénario économique rassurant pour l'avenir. Elle s'est gardée de fournir toute indication tranchée sur le rythme de hausse des taux directeurs, insistant sur le mot 'graduel''.

'Au-delà de l'absence de surprise (cette décision était largement intégrée), (les opérateurs) interprètent cette hausse des taux comme un signal positif quant à la solidité du socle de croissance aux Etats-Unis', confirme Barclays Bourse,

Du côté des indicateurs, l'indice IFO qui jauge le climat des affaires outre-Rhin a reculé de 0,3 point en séquentiel à 108,7 points ce mois-ci, contre une stabilité à 109 points attendue. Ce repli imprévu n'a toutefois aucun impact boursier.

Les cambistes prendront par ailleurs connaissance tout à l'heure, depuis les Etats-Unis, des chiffres hebdomadaires du chômage, de l'indice de la Fed de Philadelphie au titre du mois en cours et de l'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour novembre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant