Marché: gains moindres à l'approche de la clôture.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'exception de l'Ibex 35, toujours en net recul après des élections législatives espagnoles décevantes pour la majorité de droite et marquées par une forte poussée de Podemos, et du PSI 20 à Lisbonne, les principaux indices européens restent en territoire positif.

A environ 1h des clôtures, l'indice phare à Madrid abandonne 2,3%. De leur côté, le CAC 40,le Footsie MIB (Milan) et le Footsie 100 prennent respectivement 0,3, 0,4 et 0,7%, tandis que le SMI (Zürich) et le Dax progressent de 0,1 et 0,6%.

A Bruxelles, le BEL 20 grimpe, lui, d'environ 0,3% avec maintenant BPost (+1,6%), Befimmo (+0,9%) et Colruyt (+0,9%) dans le trio de tête.

L'AEX (Amsterdam) avance de son côté de 0,7%, tiré notamment par le bond de Delta Lloyd (+8,4%), qui retrouve des couleurs en cette fin d'année.

Enfin, à Lisbonne, le PSI recule de 0,3 dans le sillage de Madrid%.

L'incertitude est de mise en Espagne. Si le parti populaire (PP) de Mariano Rajoy, Premier ministre sortant, a obtenu 28,7% des suffrages, il a en effet perdu 3,6 millions d'électeurs et 63 sièges par rapport au précédent scrutin législatif, organisé en 2011.

'Je vais essayer de former un gouvernement, un gouvernement stable, mais ce ne sera pas facile', a concédé Mariano, lequel ne pourra pas obtenir la majorité absolue des voix nécessaire pour approuver son gouvernement lors de la première session d'investiture, prévue en février.

'Les investisseurs ont tendance à se montrer nerveux. Malgré cela, la zone euro fait (presque !) figure de havre de paix avec la perspective confirmée d'une amélioration graduelle de l'économie européenne', commentait de son côté Barclays Bourse ce matin.

Du côté des indicateurs, et sachant que la troisième et dernière estimation du PIB américain au titre du troisième trimestre sera connue demain, les prix à la production en Allemagne ont baissé de 2,5% en rythme annuel en novembre après, déjà, un repli de 2,3% le mois précédent.

Parmi les valeurs qui s'illustrent ce lundi sur le Vieux Continent, l'action Ericsson de type B grimpe de 4,1% à Stockholm, entourée après un accord de licence globale entre l'équipementier télécoms scandinave et Apple, accord mettant un terme aux litiges qui opposaient les 2 groupes.

A Paris, le titre Valeo (+2,8%) est quant à lui soutenu par l'acquisition de l'entreprise allemande peiker, une opération qui va permettre à l'équipementier automobile d'enrichir sa gamme de produits dans le domaine de la connectivité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant