Marché: entre la Fed et l'emploi, le dollar sans relief.

le
0

(CercleFinance.com) - Mercredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne suivait des tendances toujours faibles contre ses grandes contreparties, notamment face au dollar (+ 0,06% à 1,1148) et au franc suisse (+ 0,07% à 1,0968). Si elle grappille 0,22% contre le yen à 114,98, elle perd en revanche 0,32% contre le sterling, à 0,8491 livre l'euro.

Les devises, et notamment le billet vert américain, sont ballottées par les annonces permettant de se faire (ou non) une idée de ce qui sera annoncé par la Fed à l'issue de son prochain comité de politique monétaire, les 20 et 21 septembre prochains.

Le vice-président de l'institution, Stanley Fischer, avait paru “faucon” ce week-end, notamment lors d'une interview à CNBC dont les opérateurs avaient déduit que la porte était ouverte pour un nouveau “tour de vis” monétaire dès le mois prochain. Voire à un second d'ici la fin de l'année.

Hier sur Bloomberg TV, le bras droit de Janet Yellen a de nouveau déclaré que le plein emploi était presque de mise aux Etats-Unis. Mais selon les analystes d'Aurel BGC, M. Fischer “est toutefois apparu un peu moins offensif qu'en fin de semaine dernière sur la hausse des taux directeurs. Il a indiqué que son rythme dépendra de l'évolution de la conjoncture économique.” Et surtout, il n'a pas voulu se prononcer sur un éventuel calendrier des décisions de la Fed.

Autre thème important retenant l'attention : le rapport sur l'emploi américain, indicateur phare pour la Fed, “est dans tous les esprits afin d'écarter définitivement (ou non) l'éventualité d'une hausse des taux (...) au mois de septembre”, relèvent les analystes de Saxo Banque.

Cet après-midi du côté américain, les cambistes guetteront ainsi le rapport sur l'emploi de l'institut ADP pour le mois d'août, qui selon le consensus devrait se traduire par 173.000 créations de postes dans le secteur privé. Un chiffre à surveiller de près alors que le Bureau of Labor Statistics fera 'officiellement' le point vendredi sur la question, avec un consensus situé à 180.000 créations de postes, après 255.000 en juillet.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant