Marché: en progression avec la réouverture de Francfort.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens s'inscrivent en nette progression ce mardi, encouragés par une réouverture dans le vert à Francfort avec l'apaisement des inquiétudes au sujet du dossier Deutsche Bank.

En fin d'après-midi, Londres avance de 1,7%, Paris de 1,4%, Amsterdam de 1,2%, Francfort et Bruxelles gagnent 0,8%, Zurich 0,5%, Madrid et Lisbonne 0,4%, Milan 0,2%. A Wall Street, le Dow Jones recule pourtant de 0,1%.

'Lundi, la présidente de la Fed de Cleveland Loretta Mester a indiqué que l'économie est prête pour une hausse de taux', souligne Wells Fargo Advisors, ajoutant que la probabilité d'une telle décision en décembre a grimpé de 10 points à 60% selon les futures.

'Les banques centrales mondiales vont être incitées à soutenir l'évolution haussière du prix des actifs financiers au-delà de 2020, en laissant les taux d'intérêt à des points bas et en rachetant plus d'actifs sur le marché', estime néanmoins Saxo Banque.

Il note en effet qu'elles détiennent une part impressionnante du marché obligataire souverain domestique, et pense donc qu'elles n'accepteront jamais des pertes importantes qui pourraient se répercuter sur le contribuable.

Sur le plan des valeurs, Deutsche Bank affiche un gain de 1,2% après un week-end de trois jours à Francfort, manifestant ainsi un apaisement des inquiétudes des investisseurs sur ce dossier chaud du moment.

ABB prend 1% et surperforme ainsi la tendance à Zurich, soutenu par l'annonce d'un nouveau programme de rachats d'actions en marge de la troisième phase de son plan 'Next Level', présentée à l'occasion de sa journée investisseurs.

AstraZeneca ne grappille que 0,3% à Londres, freiné par un échec d'étude clinique concernant son Brilinta. Le laboratoire a aussi annoncé un accord avec Aralez pour lui céder les droits aux Etats-Unis sur son Toprol-XL.

A Paris, LVMH s'adjuge 3% après l'acquisition d'une participation majoritaire dans Rimowa auprès de Dieter Morszeck, petit-fils du fondateur de ce malletier et maroquinier qui devient ainsi la première maison allemande du géant français du luxe.

Seule donnée attendue ce jour en Europe, les prix à la production industrielle ont diminué de 0,2% tant dans la zone euro que dans l'UE, en août 2016 par rapport à juillet. Aucun indicateur n'était prévu cet après-midi aux Etats-Unis.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant