Marché: en ordre dispersé avant le FOMC.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé, alors que doit commencer ce mardi une réunion sur deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (FOMC).

De l'avis des analystes, la Fed devrait laisser ses taux inchangés demain afin d'éviter une trop forte remontée du dollar qui pèserait sur les prix des matières premières.

'Une correction de Wall Street et une forte volatilité des taux de changes pourrait provoquer une nouvelle révision à la baisse des prévisions de croissance économique mondiale', prévient-on chez Aurel BGC.

En attendant, les opérateurs ont pris connaissance d'un rebond de 0,8% des commandes de biens durables aux Etats-Unis en mars, inférieur à celui de 2% espéré en consensus.

De même, l'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board a reculé de 96,1 à 94,2 points, alors que les économistes s'attendaient a contrario à une progression autour de 96,7 points.

Par ailleurs, L'activité dans les services a rebondi aux Etats-Unis au mois d'avril, selon l'indice PMI de Markit qui s'est établi à 52,1 en estimation préliminaire, contre 51,3 en mars.

'Le redressement du taux de croissance de l'activité des entreprises et l'accélération des nouvelles commandes laissent penser que la hausse du PIB devrait s'accentuer au deuxième trimestre', souligne Chris Williamson, l'économiste en chef de Markit.

Le FTSE de Londres prend 0,4%, soutenu par une progression de 4,1% de BP : le géant pétrolier a certes vu son bénéfice net ajusté chuter de 80% au premier trimestre, mais les analystes étaient bien plus pessimistes.

Le DAX de Francfort recule de 0,6%, avec les trimestriels de Bayer (-0,7%) et une chute de 3% de ThyssenKrupp après que son concurrent DCNS ait remporté un contrat majeur auprès de la marine australienne. E.ON gagne par contre 0,6% à la faveur de sa réunion analyste.

Le CAC40 lâche 0,6% à Paris, partagé entre les réactions positives aux publications d'Orange et de Safran (+1% chacun) et la sanction infligée à ceux d'Air Liquide (-5,2%).

A Amsterdam où l'AEX grappille 0,1%, Randstad (-3%) fait figure de lanterne rouge en dépit d'un bon début d'exercice pour le groupe d'intérim grâce aux marchés français et allemand.

Le Bel20 de Bruxelles fait du surplace, alourdi par le décrochage d'Umicore (-4,7%) suite à l'annonce, par le groupe de technologies de matériaux, d'une croissance de 1% de ses revenus au premier trimestre 2016.

Le PSI de Lisbonne abandonne 0,8%, malgré les gains affichés par les opérateurs télécoms Portucel (+0,7%) et Pharol (+0,6%), ainsi que par le groupe postal CTT (+1,5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant