Marché: en léger retrait à deux jours de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image de Londres où le FTSE entame la semaine sur un retrait de 0,1%, les places continentales connaissent de légères consolidations à deux jours de la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE.

'Il est sans doute prématuré de songer à la normalisation monétaire en zone euro, mais c'est un sujet qu'il va bien falloir discuter d'ici un an', prévient Bruno Cavalier, chef économiste d'Oddo Securities.

Ce dernier note aussi que 'la question grecque ne va pas perturber l'horizon immédiat', mais qu'il est 'plus difficile d'être aussi affirmatif concernant le risque de Brexit'.

'La réunion de la BCE jeudi prochain devrait nous éclairer sur le timing de rachat d'obligations d'entreprises', souligne pour sa part un gérant de Barclays Bourse.

En attendant ce rendez-vous, on notera que l'inflation annuelle dans la zone euro a été estimée à -0,1% en mai, contre -0,2% le mois précédent, et que le taux de chômage de la zone est resté stable à 10,2% en avril.

En Allemagne, le nombre de demandeurs d'emploi (données CVS) a reculé de 11.000 en mai, à moins de 2,7 millions, soit un taux de chômage en repli de 0,1 point à 6,1%.

Cet après-midi aux Etats-Unis, seront publiés les revenus et dépenses des ménages pour avril, puis l'indice PMI de Chicago et l'indice de confiance du Conference Board pour mai.

Le DAX de Francfort perd 0,1%, plombé par le constructeur automobile Volkswagen qui décroche de 2,2% et fait ainsi figure de lanterne rouge, sanctionné pour des résultats du premier trimestre sous les attentes et des perspectives peu encourageantes.

A Paris où le CAC40 recule de 0,2%, DBV Technologies caracole en tête du SBF120 en grimpant de 5,4%, salué pour le lancement d'une collaboration mondiale avec Nestlé pour un patch de diagnostic de l'allergie au lait chez les nourrissons.

L'AEX d'Amsterdam reste atone, partagé entre le repli de 0,5% de son poids-lourd pétrolier Shell et la progression du sidérurgiste ArcelorMittal (+3,9%) qui tient le haut du pavé.

Le Bel20 de Bruxelles cède quant à lui 0,1%, dans le sillage du groupe de distribution alimentaire Delhaize (-1,3%) et du groupe énergétique Engie (-0,5%).

Le PSI de Lisbonne grappille par contre 0,3%, à la faveur d'une progression de 1% de la banque BCP alors que la compagnie pétrolière Galp Energia essuie un repli de 0,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant