Marché: en léger repli après le statu quo de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris s'inscrit en léger retrait ce vendredi, alors que les investisseurs digèrent toujours le statu quo maintenu par la BCE la veille, Mario Draghi ayant même précisé qu'un rallongement des rachats d'actifs n'a même pas été débattu.

En milieu de matinée, le CAC40 cède 0,2% à 4.533 points, une tendance similaire au DAX de Francfort (-0,3%) et au FTSE de Londres (-0,1%). Jeudi soir à New York, le Dow Jones a terminé en repli de plus de 0,2% et le Nasdaq Composite a chuté de près de 0,5%.

'Les investisseurs continuent d'intégrer le fait que Mario Draghi n'a pas annoncé de nouvelle mesure de soutien à l'issue de la réunion de la BCE, et ce bien qu'il reconnaisse les implications négatives du Brexit sur la zone euro', souligne Trustnet Direct.

'Ceci laisse craindre que les banquiers centraux commencent à manquer de munitions et avec l'attrait qu'exercent les valeurs défensives, certains investisseurs semblent maintenant fermer les écoutilles', poursuit le courtier britannique.

'Faute d'annonce concrète, les marchés vont donc regarder en direction des prochaines échéances et notamment la réunion de la Réserve fédérale le 21 septembre prochain', estime un gérant de Barclays Bourse.

Au chapitre des statistiques du jour, la production industrielle française a baissé de 0,6% au mois de juillet, tandis que l'excédent commercial de l'Allemagne s'est tassé modestement à 19,5 milliards d'euros.

Dans l'actualité des valeurs, Rubis caracole en tête du SBF120 avec un gain de 7,5% au lendemain de la publication par le groupe de stockage de produits pétroliers d'un bénéfice net part du groupe en progression de 31% au premier semestre.

Dassault Aviation s'adjuge 1,2% après qu'Euronext ait décidé d'introduire le titre du constructeur aéronautique au sein du SBF120 et du CAC Mid 60, à l'issue de sa révision semestrielle qui prendra effet le 16 septembre.

Parmi les valeurs plus modestes, les opérateurs saluent les résultats semestriels de Chargeurs (+4,6%), mais sanctionnent ceux de SES-imagotag (Store Electronic Systems, -4,8%) et de Groupe Gorgé (-2,4%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant