Marché: en chute après des chiffres américains décevants.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens européennes accentuent leurs pertes cet après-midi, à l'image du DAX de Francfort (-3%) et du FTSE de Londres (-2,3%), dans le sillage de Wall Street qui dévisse sur fond de signaux inquiétants du côté de l'économie des Etats-Unis.

En effet, la production industrielle américaine a diminué de 0,4% au mois de décembre, alors que le consensus ne tablait que sur un repli de 0,1%, et les ventes de détail ont baissé de 0,1% alors que les économistes attendaient une hausse symétrique.

'Les ventes hors automobile et essence, qui nourrissent directement les estimations du PIB, ont surpris négativement avec un recul de 0,3%', pointe Natixis, pour qui ceci 'suggère un ralentissement de la dynamique de consommation'.

De plus, l'indice 'Empire State' de la Fed de New York a plongé à -19,4 points en janvier -un niveau qu'il n'avait plus revu depuis 2009- alors que le consensus tablait au contraire sur une amélioration autour de -3,5 points.

Ces statistiques décevantes en provenance des Etats-Unis viennent donc s'ajouter à la faiblesse des cours du pétrole, végétant sous la barre des 30 dollars le baril WTI, pour miner le moral des opérateurs.

Le CAC40 abandonne ainsi 2,4% avec les pétrolières Total (-3%) et Technip (-3,8%), alors que Carrefour parvient à se montrer un peu plus résilient (-1,8%) à la suite du point d'activité trimestriel du géant de la distribution.

L'AEX d'Amsterdam recule de 3,1%, pénalisé notamment par une baisse de 4,6% de l'équipementier pour l'industrie des semi-conducteurs ASML, au lendemain des résultats mal accueillis du géant des microprocesseurs Intel.

A Bruxelles, où le Bel20 cède 2,6%, Delhaize perd 3% alors que le groupe de distribution belge et son pair néerlandais Ahold ont déposé leur projet commun de fusion, qui précise les termes du rapprochement prévu pour ce premier semestre.

Le PSI20 de Lisbonne dévisse quant à lui de 4%, une nouvelle fois grevé par une chute du groupe de BTP Mota Engil (-7,6%), mais aussi par un recul de Galp Energia (-3,3%) sur fond de baisse des cours du pétrole.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant