Marché: Edmond de Rothschild AM relative le scrutin US.

le
0

(CercleFinance.com) - 'Sources de volatilité à court terme, les élections américaines constituent rarement un tournant pour Wall Street et les Bourses du monde entier', souligne Edmond de Rothschild AM dans une note diffusée cet après-midi, à quelques jours du verdict du scrutin qui voit s'affronter Hillary Clinton et Donald Trump.

Grande favorite des sondages, Hillary Clinton a cependant perdu du terrain ces jours-ci avec les dernières révélations du FBI. A contrario, Donald Trump, longtemps distancé et objet d'un nombre considérable de polémiques, retrouve quelques couleurs.

Alors que l'issue est proche, cette course à la Maison-Blanche ne ressemble pas aux précédentes, souligne le gérant, auquel il n'a pas échappé que, 'depuis plusieurs mois déjà, les 2 prétendants se livrent une guerre sans merci, dans laquelle tous les coups sont permis, pour accéder à la plus haute fonction d'Etat'.

'Si Hillary Clinton sort victorieuse du scrutin, les investisseurs tablent sur un Congrès divisé, composé d'un Sénat démocrate et une Chambre des Représentants républicaine', relaie Edmond de Rothschild AM. Dans ce contexte, la candidate démocrate, qui incarne la continuité de la politique de Barack Obama, pourrait ne pas avoir totalement les mains libres, notamment en matière de fiscalité, de santé et de dépenses budgétaires.

Pour autant, 'les marchés applaudiraient probablement des 2 mains un tel scenario, favorisant les compromis', prophétise le gestionnaire d'actifs selon lequel, 'à court terme, dans ce contexte, les taux souverains américains devraient remonter, tandis que le dollar prendrait le chemin d'une appréciation'. A moyen terme, la hausse des dépenses publiques pourrait par ailleurs soutenir la croissance américaine et l'inflation.

Si Donald Trump devait l'emporter, à l'inverse, ses propositions auraient de grandes chances d'être mises en oeuvre étant donné la composition du Congrès. 'Un pic de volatilité pourrait agiter les marchés en raison du caractère protectionniste de son programme économique', prédit Edmond de Rothschild AM, pour qui une arrivée du milliardaire au pouvoir amènerait une chute des rendements souverains américains à très court terme, en sus de perspectives d'activité et de profit dans les pays émergents négativement impactées.

'La direction que prendront les marchés dépendra de la capacité des candidats à mettre leurs plans à exécution', résume le gérant, qui dans le cas d'une victoire de l'ancienne Première Dame table sur un certain soulagement au sein de la sphère financière, qui pourrait échapper à une pression accrue en matière de régulation, 'tout comme les acteurs de la santé qui tireraient alors leur épingle du jeu, au vu des perspectives de croissance bénéficiaire'.

'Une compression des marges dans la restauration et l'informatique (serait aussi) à attendre', juge Edmond Rothschild.

Une victoire de Donald Trump profiterait en revanche aux entreprises plus particulièrement exposées au marché domestique, et les secteurs de la défense et des infrastructures seront incontestablement favorisés. 'Son élection pourrait par ailleurs soutenir les valeurs de l'énergie, au regard de sa volonté d'assouplir la réglementation liée au changement climatique', considère enfin le gestionnaire d'actifs.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant