Marché: Donald Trump pourrait semer la panique.

le
1

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris se dirige vers un début de séance difficile, au vu des 'futures' sur le CAC40 qui plongent de 167,5 à 4.308,5 points, alors que le dépouillement des votes aux Etats-Unis ne permet pas d'exclure l'hypothèse d'une victoire surprise de Donald Trump.

Mardi soir à Wall Street, le Dow Jones a pourtant terminé en progression d'environ 0,4% à 18.332,4 points, tout comme le S&P500 à 2.139,6 points, et le Nasdaq Composite a pris plus de 0,5% à 5.193,5 points.

'Selon une estimation-choc, qui a déjà fait chuter les futures sur le S&P de 5%, Donald Trump semble sur la voie d'une victoire à l'élection présidentielle, avec un parti républicain conservant le contrôle sur Sénat', souligne Capital Economics.

'Une victoire de Donald Trump marquerait véritablement un bond dans l'inconnu, puisque nous ne pouvons tout simplement pas savoir quel type de président il sera', estime le bureau de recherche économique.

Mouvementée sur le front politique, la séance s'annonce assez calme sur le front des données statistiques, avec seulement la balance commerciale britannique, puis les stocks des grossistes et les stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, EDF affiche un chiffre d'affaires s'élève à 52 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2016, en baisse de 4,7%. A périmètre et change constants, le chiffre d'affaires s'inscrit en repli de 3,1%.

Alstom dévoile un résultat net part du groupe de 128 millions d'euros et un résultat d'exploitation ajusté en croissance de 20% à 200 millions, soit une marge de 5,6%, sur son premier semestre 2016-17.

Natixis annonce un résultat net part du groupe (retraité de l'impact IFRIC 21 et hors éléments exceptionnels) en augmentation de 3% à 1.026 millions d'euros sur neuf mois, pour un PNB de 6.414 millions, en hausse de 2%.

CNP Assurances affiche un résultat net part du groupe de 886 millions d'euros, en progression de 1,3% (+7% à périmètre et change constants), et un résultat brut d'exploitation de 1.878 millions, en hausse de 6,5%, pour les neuf premiers mois de 2016.

Le spécialiste des tubes sans soudures Vallourec publie pour les neuf premiers mois de 2016, un résultat net part du groupe en perte de 575 millions d'euros, contre 439 millions sur la même période en 2015.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rraclot il y a 8 mois

    La bourse serait-elle de .. Gauche ??