Marché: détente des T-Bonds, nette dégradation dettes du Sud

le
0

(CercleFinance.com) - Les opérateurs ont globalement opté pour le 'risk-off' et une rotation sectorielle a bénéficié aux marchés obligataires -et aux dettes les plus solides- comme les T-Bonds et le Bunds, qui se détendent de -3,5Pts de base à respectivement 1,732% et 0,095%.

A noter en marge de la détente des T-Bonds, la réduction des anticipations de croissance de la FED d'Atlanta pour les Etats Unis à +0,4% au T1.

Symétriquement, les dettes périphériques comme les 'BTP' et les 'Bonos' se sont dégradées symétriquement de +3Pts à 1,28 et 1,43%.

Le '10 ans' portugais a lourdement chuté, avec un écart de +19Pts à 2,954% et le '10 ans' grec qui s'était dégradé de +25Pts de base la veille rajoute +18Pts à 9,17%, après avoir atteint 9,26% en séance.

La meilleure performance du jour revient aux 'Gilts' britanniques qui se sont détendus de -6,5Pts de base à 1,365% contre 1,43%.

Mention spéciale pour les OAT françaises qui affichaient hier 0,365% à 17H45 (-3Pts de base) et dont le rendement s'est envolé de +8Pts à 17H50 (à 0,447%).

Les chiffres d'hier ont confirmé un potentiel ralentissement de l'activité en Europe avec une stagnation de l'indice PMI final Markit de l'activité globale dans l'Eurozone, qui n'a grappillé que 0,1 point en rythme séquentiel à 53,1 en mars, bien en dessous de son estimation flash initiale de 53,7.

De surcroît, les commandes à l'industrie en Allemagne ont reculé de 1,2% au mois de février en rythme séquentiel, sous l'effet d'une contraction de 2,7% des commandes à l'exportation.

Outre-Atlantique, le déficit commercial américain s'est accru en février, a rapporté le Département américain du Commerce en début d'après-midi.

Il ressort à -47,1Mds$, contre -45,9 en janvier (chiffre révisé de - 45,7 milliards).

Ce chiffre constitue une mauvaise surprise dans la mesure où le consensus des économistes tablait sur un creusement assez sensiblement moins marqué autour de 46,2 milliards de dollars.

La croissance de l'activité dans le secteur des services américain est en revanche repartie de l'avant le mois dernier, révèlent les résultats d'une enquête publiée mercredi par l'institut ISM. L'indice ISM des services prend +1,1Pts à 54,5en mars après un plancher de 2 ans à 53,4 en février.

Les économistes étaient moins optimistes, tablant sur une progression autour de 54.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant