Marché: des investisseurs toujours aussi réticents.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait opérer un léger rebond lundi matin, même si les investisseurs devraient se montrer réticents à prendre des positions à la veille de l'élection présidentielle américaine.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin novembre - gagne 57 points à 4431 points, prémisse d'une plutôt ouverture favorable.

Le marché parie toujours sur une victoire d'Hillary Clinton, une perspective renforcée ce week-end par la décision du FBI de ne pas poursuivre l'ex-secrétaire d'Etat dans l'affaire des courriels non sécurisés.

Le scénario d'une victoire probable d'Hillary Clinton - qui devrait toutefois s'accompagner d'une Chambre des Représentants restant aux mains des Républicains - devrait avoir un impact 'neutre à légèrement positif' sur les marchés, estiment les équipes de Columbia Threadneedle Investments.

'Cependant, une victoire de Donald Trump est toujours possible et ne devrait pas être écartée', met en garde le gestionnaire d'actifs.

'En cas de victoire de Trump, nous nous attendons à une réaction initiale d'augmentation de l'aversion au risque sur les marchés', prévient-on chez Lyxor Asset Management.

Un triomphe du milliardaire new-yorkais - synonyme de davantage d'incertitude - pourrait porter l'indice de volatilité à un sommet de 25 points et entraîner un mouvement de 'risk-off' favorable à l'or, d'après le gérant.

Pour ce qui concerne les actions, un décrochage de 5% des marchés d'actions est à attendre en cas de victoire du candidat républicain, souligne Lyxor.

Même son de cloche du côté des équipes de Natixis, qui voient un potentiel de baisse de 8% du S&P 500 face à l'indice Stoxx 600 dans l'hypothèse d'un succès de Trump.

'Les effets se concentreraient sur les bancaires les plus exposées aux Etats-Unis (UBS, Crédit Suisse, Barclays, DB, Santander, BBVA, HSBC) et les assureurs les plus exposés au marché actions (Aegon, AXA, Allianz)', précise la banque française.

Dans ce contexte, les rares publications économiques de la semaine et les derniers résultats de sociétés de la saison (EDF, Siemens, Disney,...) devraient passer relativement inaperçus.

En alignant une série de cinq replis consécutifs, le CAC a fini par s'enfoncer sous les 4400 points en fin de semaine dernière, ce qui fait apparaître comme premier objectif le niveau des 4310/4320 points d'après les analystes techniques.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant