Marché des devises : l'Égypte laisse flotter sa monnaie

le
0

Face à une crise monétaire aiguë et la demande du FMI, l'Égypte a décidé de laisser flotter sa monnaie depuis le 6 novembre dernier.

Dévaluation de la livre égyptienne

Le gouvernement égyptien a annoncé sa décision de laisser flotter sa devise le 3 novembre, face à la grave crise monétaire dont fait l'objet le pays, mais également devant la pression du Fonds monétaire international. La dévaluation de la livre égyptienne était, en effet, demandée par le FMI à l'Égypte, dans le cadre de négociations pour un prêt de 12 milliards de dollars sur trois ans. À compter de dimanche 6 novembre, chaque banque a donc pu prendre le contrôle absolu du taux de change de sa monnaie avec la livre égyptienne.

Un taux officiel se rapprochant du marché noir

Le 3 novembre, après l'annonce de l'Égypte, la livre égyptienne a vu son principal indice bondir. Au taux officiel, le dollar s'échangeait alors à 14 livres égyptiennes (non loin du taux sur le marché noir), contre 8,8 livres quelques jours auparavant. Les spécialistes s'attendaient à une très forte baisse de la livre le 6 novembre, de l'ordre de 50 %.

Une forte chute évitée face à la pénurie de dollars

La livre égyptienne a finalement évité l'importante chute redoutée lors de sa première séance en cotation libre. Elle s'est échangée à près de 16 pour un dollar, mais la pénurie de dollars a limité les volumes de flux, les banques hésitant à laisser filer les billets verts en leur possession.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant