Marché: dégradation des taux en Europe avant la FED.

le
0

(CercleFinance.com) - La journée se solde par une consolidation des marchés obligataires qui achèvent de reperdre ce qu'ils avaient gagné suite au feu d'artifices monétaires de la BCE jeudi dernier.

Le Bunds se retendent de +4Pts à 0,318%, les OAT de +5Pts à 0,592%, les 'bonos' de +5 à 1,516% et les BTP italiens de +6,5Pts à 1,37%.

Selon Eurostat, la croissance dans l'Eurozone pourrait atteindre +0,4% au 1er trimestre 2016 (après +0,3% au T4 2015).

Aux Etats Unis, les T-Bonds continuent de réduire le 'spread' par rapport aux Bunds: il retombe sous les 165Pts alors que le rendement affiche +2Pts à 1,964% (mais le Bund prend +4Pts).

Les chiffres US du jour ne devraient avoir aucune influence sur le diagnostic et la stratégie de la FED qui sera dévoilée demain vers 19H.

Si les ventes au détail aux Etats-Unis ont baissé moins que prévu en février (-0,1%), la forte révision à la baisse des ventes de janvier de -0,2% à -0,4% pourrait raviver quelques inquiétudes quant aux perspectives de croissance.

Pas de pressions alarmantes ou imminentes côté inflation puisque le Département du Travail américain dévoile un recul de 0,2% de l'indice des prix à la production (même score en décembre suivi d'une hausse de 0,1% en janvier).

En excluant les prix de l'énergie qui affichent un repli de 3,4% en février, les prix producteurs ressortent en hausse de 0,1% après +0,2% en décembre et janvier, soit +0,9% en rythme annuel.

La véritable surprise du jour provient de Unis l'indice 'Empire State' de la Fed de New York qui fait un bond de -16,6 vers +0,6 en mars, prenant complètement en défaut un consensus Reuters de -10.

Mais cette jauge d'activité manufacturière est assez peu pertinente concernant une région de 'services' à 80%.

Cette semaine était placée sous le signe des banques centrales mais le Mont Fuji a accouché d'une souris ce matin: la BoJ a laissé son principal taux directeur inchangé.

Elle maintient son 'QE' à 80.000MdsY, et supprime de son communiqué la référence à la possibilité d'enfoncer le loyer de l'argent plus profondément en territoire négatif fin avril (le '10 ans' japonais a manifesté un peu de mauvaise humeur en passant de -0,0450% à -0,0210%).

Reste donc la possibilité de passer à 100.000MdsY contre 80.000 afin de 'recoller' à la BCE et d'apporter un peu plus de flux à la sphère (montgolfière ?) financière où le prix des actifs vient d'enfler de 15% en 1 mois.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant