Marché: début de semestre dans un optimisme prudent.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du FTSE de Londres et du DAX de Francfort (+0,3%) les indices actions européens entament le second semestre dans un optimisme prudent au lendemain d'une conférence du numéro un de la Banque d'Angleterre.

Dans une intervention en fin de journée jeudi, Mark Carney a en effet reconnu que les perspectives économiques du Royaume-Uni s'étaient détériorées depuis le vote en faveur du 'Brexit' jeudi dernier.

'Un dose d'assouplissement monétaire est nécessaire', a-t-il asséné, donnant rendez-vous aux investisseurs le 14 juillet, date de la prochaine réunion stratégique de l'institution.

'Ces propos indiquant qu'une baisse de taux est sur la table aident certainement la confiance, bien qu'il faille garder en tête que la Fed peut aussi entrer dans le jeu', pointe Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

'L'onde de choc du Brexit n'est pas totalement digérée et l'incertitude dans laquelle les marchés sont plongés reste une grosse source d'inquiétude pour les prochaines semaines voire les prochains mois', nuance Saxo Banque.

Parmi les données de la matinée, l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone se redresse de 51,5 en mai à 52,8 en juin, un plus haut de six mois et un niveau supérieur à sa dernière estimation flash de 52,6.

'Toutefois, les données ayant été recueillies avant le résultat du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne, l'impact du Brexit ne se reflète pas encore sur le niveau de l'indice PMI', tempère Chris Williamson, chief economist à Markit.

Toujours dans la zone euro, le taux de chômage s'est établi à 10,1% en mai 2016, en baisse de 0,1 point par rapport à avril. Il s'agit du taux le plus faible enregistré depuis juillet 2011.

Cet après-midi aux Etats-Unis, seront dévoilés les indices PMI et ISM pour le secteur manufacturier, ainsi que les dépenses de construction pour le mois de mai.

Le CAC40 grappille 0,1% à Paris, emmené par Peugeot (+4,3%) et Renault (+3,8%) après la publication d'une progression annuelle de 2,4% des ventes de véhicules légers en France au mois de juin.

L'AEX d'Amsterdam reste à peu près atone, le gain de 2,5% du sidérurgiste ArcelorMittal se trouvant contrebalancé par des retraits comme celui du groupe télécoms Altice (-1,7%).

Le Bel20 se maintient lui aussi à son équilibre, partagé par exemple entre la hausse du distributeur alimentaire Colruyt (+1,1%) et le repli de la banque KBC (-1,7%).

Le PSI de Lisbonne progresse enfin de 0,3%, tiré avant tout par l'établissement bancaire BCP (+2,7%) et par le groupe de distribution alimentaire Jeronimo Martins (+1,7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant