Marché: début de semaine dans la prudence.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du DAX de Francfort (-0,5%), la majorité des indices européens cèdent du terrain alors que les nombreux rendez-vous de la semaine incitent les investisseurs à la prudence.

Aucune donnée économique majeure n'était attendue ce lundi, mais les jours à venir seront marqués par exemple par les chiffres de la construction résidentielle américaine, l'indice ZEW en Allemagne, le chômage au Royaume Uni ou les indices PMI préliminaires.

'Nous surveillerons jeudi la conférence de presse de Mario Draghi (commentaires sur la situation des banques italiennes et sur le programme de rachat d'actifs ?)', pointe Barclays Bourse, notant qu'il s'agira de la première réunion de la BCE depuis l'annonce du Brexit.

Enfin, la saison des résultats va entrer dans le vif du sujet avec des groupes de la trempe d'IBM, Microsoft, Goldman Sachs, Intel ou GE aux Etats-Unis, ainsi que Novartis, Roche, Ericsson ou Unilever en Europe.

A contre-courant de la tendance à Londres (+0,4% sur le FTSE), le géant des matières premières Glencore recule de 0,7% sous le poids d'une dégradation d'opinion de 'surperformance' à 'neutre' chez Credit Suisse.

L'actualité à Londres est surtout dominée par le fabricant de puces pour appareils mobiles ARM Holdings sur lequel SoftBank va lancer une OPA à un prix de 1700 pence, soit une prime de 43% par rapport au cours de clôture du 15 juillet.

A Paris où le CAC40 perd 0,6%, le spécialiste du diagnostic in vitro bioMérieux s'adjuge 3,8% dans le sillage d'une croissance organique meilleure que prévu, tandis que le groupe de services multi-techniques Spie prend 2,6% après des acquisitions en Allemagne.

Le Bel20 de Bruxelles se replie de 0,1%, le groupe énergétique Engie perdant même 1% et ne profitant pas d'un relèvement de recommandation chez Oddo de 'neutre' à 'achat'.

L'AEX d'Amsterdam cède 0,1%, malgré SBM Offshore qui bondit de près de 14%, salué pour un accord avec les autorités brésiliennes et Petrobras pour mettre un terme à des enquêtes à l'encontre de la société parapétrolière.

Le PSI de Lisbonne marque le pas, plombé par les banques BCP et BPI (-1,1% chacun), la compagnie pétrolière Galp Energia (-1%) et le groupe de distribution Sonae R (-1,2%).

A Zurich où le SMI cède 0,3%, les semestriels du groupe de certification SGS sont lourdement sanctionnés (-5,8%) à la différence de ceux du spécialiste des parfums et arômes Givaudan (+2,4%).

Enfin, Ericsson s'affaisse de 4% sur l'OMX (-0,6%), 'chargé' dans un article du journal suédois Svenska Dagbladet (SvD) qui sème le trouble quant à la tenue de ses comptes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant