Marché de l'or : la Chine devenue plus gourmande que l'Inde

le
0
Marché de l'or : la Chine devenue plus gourmande que l'Inde
Marché de l'or : la Chine devenue plus gourmande que l'Inde

La Chine est devenue en 2013 le premier consommateur mondial d'or, selon le rapport du Conseil mondial de l'or publié ce mardi. L'année dernière, la demande d'or physique (bijoux, pièces et lingots) du marché chinois a atteint 1.065,8 tonnes, soit 32% de plus qu'en 2012, selon le CMO, qui réunit les grands producteurs d'or de la planète. De plus, le CMO estime qu'il y a actuellement environ 300 tonnes d'or non répertoriées par les statistiques qui seraient éparpillées dans la chaîne d'approvisionnement de ce métal en Chine, ce qui porterait la demande totale aux alentours de 1.400 tonnes.

La forte hausse de la demande d'or chinoise est également attribuable à «l'accroissement de la classe moyenne, à l'augmentation de la prospérité, à l'urbanisation, à des niveaux d'épargne très élevés et aussi à un manque d'autres options d'investissements» en Chine, a détaillé Marcus Grubb, directeur général du CMO.

Des colliers en or dans une bijouterie de Huaibei. Photo AFP

L'Inde aujourd'hui N°2

Aujourd'hui numéro 2 mondial, l'Inde a consommé  974,8 tonnes d'or en 2013. «l'Inde a toujours été le premier marché depuis les années 1950-1960 et même avant», expliqué Marcus Grubb (les données du CMO ne remontent touttefois qu'à une vingtaine d'années). Si la Chine a pu devancer l'Inde, c'est en partie grâce aux mesures prises par le gouvernement indien pour limiter les entrées d'or dans le pays afin de réduire l'énorme déficit extérieur indien.

Ces mesures (hausse des droits de douane, limitations des importations, etc.) ont provoqué une chute de 63% de la demande indienne d'or au troisième trimestre, selon les données officielles indiennes citées par le CMO. Sur l'ensemble de 2013 toutefois, la consommation indienne a progressé de 13%, notamment grâce aux achats frénétiques réalisés avant la mise en place de certaines de ces mesures en juillet.

«Avec la chute des prix, le consommateur est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant