Marché: dans le rouge sur des indicateurs décevants.

le
0

(CercleFinance.com) - La semaine commence globalement dans la morosité sur les places boursières européennes, le DAX perdant 0,7% à Francfort et le FTSE 0,4% à Londres, sur fond de premiers indicateurs économiques assez ternes.

'Les données chinoises de la matinée se sont montrées contrastées, mais dans l'ensemble plus faibles que précédemment', pointe Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

Ce dernier note aussi l'annonce par l'Arabie Saoudite qu'elle n'a pas l'intention, en dépit des demandes russes, de réduire sa production pétrolière, alors que le cours du baril américain gravite autour de 33 dollars.

'La visibilité sur les marchés semble tellement faible à très court terme qu'il semble toujours plus raisonnable d'attendre avant de renforcer ses positions sur les actions...', estime plus largement un gérant de Barclays Bourse.

Cette opinion parait d'autant plus justifiée que l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone s'est replié de 53,2 en décembre 2015 à 52,3 en janvier, marquant ainsi une perte de vitesse pour la croissance du secteur.

En revanche, la croissance du secteur manufacturier a un peu accéléré au Royaume-Uni, d'après l'indice Markit/CIPS qui est passé de 52,1 à 52,9 d'un mois sur l'autre.

Aux Etats-Unis seront publiés dans l'après-midi les revenus et dépenses des ménages au titre du mois de décembre, les dépenses de construction pour ce même mois ainsi que l'ISM manufacturier en janvier.

En attendant, le CAC40 dévisse de 0,7%, entrainé par un effondrement de 11% de Nokia : les investisseurs affichent leur déception devant les termes d'un arbitrage international sur un différend avec Samsung Electronics au sujet de brevets.

A Amsterdam où l'AEX perd 0,3%, l'une des plus fortes baisses revient à Delta Lloyd (-2%) après que l'assureur ait annoncé le départ de l'un de ses cadres-dirigeants, ainsi que la tenue d'une assemblée générale extraordinaire en mars.

Le recul de Delta Lloyd en Bourse pèse aussi sur l'indice Bel20 (-0,1%), alors que le laboratoire pharmaceutique UCB (+1,4%) tient au contraire le haut du pavé à Bruxelles.

L'indice PSI de Lisbonne parvient quant à lui à grappiller 0,4%, soutenu notamment par le distributeur Sonae (+1,4%), le groupe télécoms Pharol (+1,3%) et la banque BCP (+1,2%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant