Marché: dans l'expectative de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens se maintiennent dans l'ensemble prudemment à proximité de leurs équilibres : les opérateurs évitent de prendre des positions trop tranchées avant la conclusion de la réunion de la BCE et la conférence de Mario Draghi à Francfort.

'L'unanimité prévaut quant à l'issue de la réunion de la Banque Centrale Européenne ce jour : elle n'aboutira pas à un changement de politique monétaire', indique Saxo Banque.

'La volatilité attendue sur le CAC40 et les paires en euro cet après-midi sera, par conséquent, sans commune mesure avec celle observée le 10 mars dernier lorsque la BCE avait dégainé son bazooka monétaire', poursuit-il.

'Bien qu'aucune surprise ne soit attendue ici, le maintien d'une posture accommodante de la part de la BCE est fondamentale dans la préservation d'un sentiment positif sur les marchés', prévient Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

Les investisseurs attendent également, aux Etats-Unis, les inscriptions aux allocations chômage, l'indice de la Fed de Philadelphie et les indicateurs avancés du Conference Board.

Le FTSE de Londres recule de 0,5%, sur fond d'une baisse de 1,3% des ventes de détail au Royaume-Uni en volume comme en valeur, au mois de mars par rapport à février.

Le DAX de Francfort gagne par contre 0,1%, emmené par un bond de 6% de Volkswagen, alors que les conséquences financières du 'dieselgate' pour le constructeur automobile seraient moins lourdes que ce que certains investisseurs avaient craint.

A Paris où le CAC40 cède 0,3%, les opérateurs acclament les performances trimestrielles de Schneider Electric (+4,2%) et dans une moindre mesure celles de Michelin (+1,5%), mais ils sanctionnent lourdement celles de Pernod Ricard (-6,6%).

L'AEX d'Amsterdam ne cède que 0,1%, tiré à la hausse par ses valeurs financières que sont les banques ABN Amro (+4,4%) et ING (+2,2%), ainsi que l'assureur Aegon (+1,3%).

L'orientation favorable des bancaires ING et KBC (+2%) contribue aussi à soutenir le Bel20 de Bruxelles, qui reste stable malgré un recul de la plupart de ses composantes.

Le PSI de Lisbonne s'adjuge 0,4%, emmené avant tout par la banque BCP (+3,7%), ainsi que les valeurs énergétiques EDP Renovaveis (+1,8%) et Galp Energia (+1,1%).

Enfin, Novartis grappille 0,1% à Zurich et surperforme ainsi le SMI (-0,5%) après la présentation de résultats du premier trimestre légèrement meilleurs que prévu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant