Marché: craint une déception du côté de la BCE.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes commencent dans une certaine prudence cette semaine qui est placée sous le signe de la réunion de la BCE prévue jeudi, les opérateurs craignant manifestement des annonces décevantes de Mario Draghi.

'Les attentes des investisseurs vis-à-vis de la BCE sont fortes, Mario Draghi doit se montrer accommodant sous peine de s'exposer à une reprise du mouvement de consolidation sur les marchés actions européens', juge Sylvain Loganadin, analyste DailyFX pour FXCM.

'Il y a la possibilité d'une grosse surprise, comme l'annonce du rachat de titres d'entreprises privées voire d'actions comme cela se fait déjà au Japon. Les chances de voir implanter ce type d'actions est néanmoins inférieur à 50%', prévient-on chez IG.

Quelques données économiques pourraient aussi retenir l'attention, à commencer par une seconde estimation de la croissance du PIB de la zone euro au quatrième trimestre 2015, ainsi que les productions industrielles dans plusieurs grands pays.

Pour l'heure, les commandes à l'industrie en Allemagne ont diminué de 0,1% au mois de janvier 2016 en rythme séquentiel, là où Natixis craignait une baisse de 0,5%.

Le DAX perd 1,3% à Francfort, tout comme Commerzbank après la nomination de Martin Zielke comme nouveau président du directoire, en remplacement de Martin Blessing, à partir du 1er mai prochain.

Le FTSE de Londres lâche 0,9%, pénalisé par des minières, en particulier Anglo American (-4,6%) qui souffre d'une recommandation abaissée de 'achat' à 'neutre' chez UBS.

A Paris où le CAC40 recule de 0,9%, EDF lâche 7% après le départ de son directeur financier en raison d'un désaccord avec le projet concernant le programme nucléaire britannique Hinkley Point C.

Le Bel20 perd 0,6% à Bruxelles, avec notamment un retrait de 1,8% d'Engie sous le poids d'une dégradation chez Credit Suisse de 'surperformance' à 'neutre', avec un objectif de cours ramené de 15,2 à 14,4 euros.

L'AEX abandonne 1% à Amsterdam, plombé entre autres par la compagnie pétro-gazière Shell (-1,9%), l'opérateur télécoms Altice (-1,6%) et le sidérurgiste ArcelorMittal (-1,3%).

Le PSI de Lisbonne cède enfin 1,2%, un repli emmené en particulier par des retraits de 3,2% pour l'électricien EDP-Energias et de 2,5% pour l'opérateur télécoms Pharol.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant