Marché: commence la semaine du bon pied.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image de Francfort où le DAX prend 0,5%, les Bourses européennes commencent la semaine du bon pied, reprenant le chemin de la hausse après deux séances de correction.

'Le fait que les marchés ignorent jusqu'à présent la chute des cours du pétrole devrait être perçu positivement, compte tenu de leur forte corrélation observée ces derniers mois', juge Angus Nicholson, analyste de marché chez IG.

'Pour le moment, c'est toujours la navigation à vue sur les indices actions... avec un marché action ingérable à très court terme', juge-t-on néanmoins chez Barclays Bourse.

Avant les commandes à l'industrie américaine cet après-midi, les opérateurs ont pris connaissance, dans la zone euro pour le mois de février, d'une baisse du taux de chômage de 0,1 point à 10,3% et d'un repli de 0,7% des prix à la production industrielle.

Les regards se tourneront mardi sur les indices PMI et ISM des services en Europe et aux Etats-Unis, les commandes à l'industrie allemandes et les ventes de détail dans la zone euro.

A Londres où le FTSE de Londres gagne 0,4%, Rolls-Royce reste à l'écart de la tendance (-0,7%), pénalisé par une dégradation d'opinion chez Credit Suisse de 'neutre' à 'sous-performance' sur le motoriste.

A Paris (+0,8% sur le CAC40), la séance est dominée par l'échec des discussions pour un rapprochement entre Orange et Bouygues Telecom, en fin de semaine dernière, une nouvelle qui fait chuter en Bourse Orange de 4,5% et surtout Bouygues de 15%.

Les dégagements sur les valeurs télécoms françaises touchent aussi Iliad, qui entraine dans son sillage sa maison-mère Altice (-14,5%) : celle-ci essuie ainsi de loin la plus forte baisse de l'indice AEX d'Amsterdam qui prend tout de même 0,4%.

Le Bel20 de Bruxelles progresse quant à lui de 1,3%, emmené notamment par le géant de la bière AB InBev (+2,3%) et par le laboratoire pharmaceutique Galapagos (+2%).

Le PSI de Lisbonne ne gagne enfin que 0,6%, pénalisé par un repli de 0,6% de Galp Energia qui pâtit de la décrue des cours de l'or noir à 36,6 dollars le baril WTI.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant