Marché: calme plat sur les devises, Jackson Hole en vue.

le
0

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur le marché des devises, la monnaie unique européenne ne se départissait pas d'une certaine torpeur estivale, la “grand-messe” de Jackson Hole étant en vue. Pour l'heure, l'euro progressait symboliquement de 0,08% contre sa contrepartie américaine à 1,1329 dollar, et presque autant face au franc suisse à 1,0897. Il se tassait à l'inverse de 0,11% contre le yen, à 113,44 yens l'euro, et de 0,25% contre le sterling à 0,8596.

La croissance de l'activité économique de la zone euro se poursuit à un rythme constant en août, au vu de l'indice PMI (estimation flash) qui redresse très légèrement de 53,2 en juillet à 53,3, un plus haut de sept mois, conformément au consensus. La croissance devrait, au troisième trimestre, afficher un rythme similaire à celui enregistré lors du premier semestre.

'Clairement, le fait que le PMI de la zone euro n'ait pas faibli durant les deux mois ayant suivi le vote sur le Brexit est une bonne nouvelle pour les dirigeants politiques', souligne le bureau d'études Capital Economics, qui note une 'convergence' entre les données de l'Allemagne et de la France. 'Mais le niveau de croissance reste trop faible pour ramener l'inflation dans la zone-cible de la BCE', soit à un niveau proche mais inférieur à 2%, estime le bureau basé à Londres.

'Dès lors, la publication d'aujourd'hui ne modifie en rien notre point de vue selon lequel la BCE devra accroître le rythme de ses rachats d'actifs et allonger son programme à l'issue de sa réunion du 8 septembre', conclut Capital Economics.

En attendant et au-delà des indicateurs conjoncturels, les déclarations de politique monétaire seront une fois de plus attendues par les cambistes. En effet, l'édition 2016 du 'symposium' de banquiers centraux organisé par la Réserve fédérale de Kansas City se tiendra à Jackson Hole, dans le Wyoming, du 25 au 27 août. Le thème de cette 'grand-messe' est : 'concevoir une politique monétaire résiliente pour préparer l'avenir'.

Dans ce cadre, un discours de la présidente de la Fed, Janet Yellen, est programmé le vendredi 26 août et portera sur 'la boîte à outils monétaires de la Réserve fédérale'. “Tout le monde s'attend à ce qu'elle donne des indications sur le calendrier probable du Fed à court terme”, rapporte un analyste parisien.

Le lendemain, Benoît Coeuré, qui appartient au directoire de la Banque centrale européenne (BCE), participera à une table ronde. La présence de Mario Draghi, l'homologue de Janet Yellen, n'est pas annoncée sur l'agenda de la BCE.

“La semaine devrait être sous le signe de l'attentisme avant la réunion de Jackson Hole et le discours de Janet Yellen. Après les récents discours de membres de la Fed, le débat est complètement relancé sur une éventuelle hausse des taux d'ici la fin de l'année”, estiment les analystes de Saxo Banque.

'Par le passé, d'importantes annonces ont été faites à cette occasion. C'est là, par exemple, que Ben Bernanke a annoncé, en 2010, la deuxième phase de politique quantitative du Fed (QE2), qui devait être officiellement entériné plus tard par le FOMC. Depuis, il est vrai que les annonces spectaculaires se sont faites plus rares', rappellent les spécialistes d'Aurel BGC. Janet Yellen n'a d'ailleurs pas participé à l'événement l'an dernier, mais elle y sera en 2016.

'En l'absence de prise de position marquée, la présidente du Fed contribuerait à entretenir le désarroi des investisseurs', indique encore Aurel BGC, qui pointe ainsi du doigt le risque de déception qui pourrait s'ensuivre.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant