Marché: calme plat en ce creux du mois d'août.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du FTSE de Londres qui reste atone, les indices actions européens végètent dans l'ensemble autour de leurs équilibres en ce creux du mois d'août.

'Les volumes demeurent quand même très faibles et on voit que les investisseurs attendent de véritables catalyseurs', commente Angus Nicholson, analyste de marché chez IG.

'Les incertitudes autour des élections présidentielles sont un facteur de risque de plus en plus évoqué, et commenté, outre-Atlantique', souligne-t-on en outre chez Aurel BGC.

Seule donnée parue dans la matinée en Europe, la production recule dans l'industrie manufacturière (-1,2% après +0,1% en mai) et de nouveau dans l'ensemble de l'industrie (-0,8% après -0,5%) en France au mois de juin.

Le DAX de Francfort cède 0,2%, plombé par E.ON (-5,5%) après que le groupe énergétique ait déploré une lourde perte nette à fin juin, en raison de dépréciations sur les centrales électriques et réservoirs à gaz et de provisions liées à Uniper.

A Paris où le CAC40 recule de 0,1%, Vallourec (+9,7%) caracole en tête du SBF 120 à la faveur d'un relèvement de recommandation chez Morgan Stanley de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' sur le titre du fournisseur de tubes sans soudures.

Le Bel20 de Bruxelles grappille 0,2%, tiré par Ageas (+3,4%) qui a dévoilé un bénéfice net de l'assurance en hausse de 21% au premier semestre, reflétant une performance opérationnelle solide et une plus-value sur la vente de l'entité à Hong Kong.

A Amsterdam où l'indice AEX cède 0,1%, Philips tient le haut du pavé avec un gain de 1,5%, soutenu par UBS qui relève sa recommandation sur le titre du groupe électronique de 'neutre' à 'achat' et son objectif de cours de 23,5 à 30 euros.

L'indice PSI de Lisbonne grignote enfin 0,1%, partagé notamment entre le distributeur alimentaire Jeronimo Martins (+0,9%) et le groupe de télécommunications PHarol (-3,3%).

Adecco gagne 1,8% à Zurich et figure dans le haut du SMI (+0,2%), après que le groupe de ressources humaines ait vu son bénéfice net augmenter de 7% au titre de son deuxième trimestre, et dépasser ainsi de 2% le consensus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant