Marché:bonne dynamique persistante sur les marchés européens

le
0

(CercleFinance.com) - L'optimisme reste de mise sur les marchés actions européens ce mercredi. Avant la fin de la réunion de la Fed, la Bank of Japan a procédé à des ajustements jugés rassurants.

Désireuse d'apporter davantage de flexibilité à sa politique monétaire, l'institution a vu ses initiatives saluées sur les places asiatiques, avec en particulier un Nikkei qui a clôturé en hausse de près de 2%. 'Les membres de la BoJ ont décidé d'un changement de stratégie monétaire et les investisseurs asiatiques ont apprécié', corroborent les équipes d'Aurel BGC.

Les investisseurs européens aussi, ainsi qu'en attestent les hausses de respectivement 0,5, 0,7 et 0,8% du Dax, du CAC 40 et de l'AEX (Amsterdam) vers 17h. Si le SMI (Zürich) est stable et que le Footsie 100 prend 0,2%, l'Ibex 35 (Madrid) et le BEL 20 (Bruxelles) grimpent de 0,9%. Le Footsie MIB (Milan) avance quant à lui de 1,1%.

Alors que Wall Street a ouvert en territoire positif, les intervenants attendent maintenant la fin de la réunion de la Fed. Même si une écrasante majorité d'économistes privilégie le scénario d'un statu quo et une hausse des taux directeurs en décembre au plus tôt, 'le discours de Janet Yellen sera particulièrement suivi à la fois sur la plan des projections économiques, mais aussi et surtout sur d'éventuels propos annonciateurs d'une hausse des taux au mois de décembre', décrypte Saxo Banque, pour qui 'les marchés espèrent de la Fed davantage de visibilité afin de mettre un terme au jeu des spéculations incessantes sur la politique des taux'.

Dans l'immédiat, l'euro s'effrite de 0,1% face au dollar à 1,1139, tandis que le baril de Brent gagne 1,5% à 46,6 dollars.

Enfin, au chapitre microéconomique, les valeurs financières sont à la noce à l'image de BNP Paribas, de Crédit Agricole et d'AXA (+3,2%), qui signent les 3 plus fortes progressions du CAC 40. Toujours à Paris, l'action Eurofins prend, elle, 3,6%, soit la deuxième meilleure performance du SBF 120 derrière Natixis (+4,4%), à la faveur d'un nouveau relèvement des objectifs annuels.

Ailleurs en Europe, Inditex (-1%) accuse en revanche la deuxième plus forte baisse de l'Ibex 35 après la publication des comptes semestriels. Si la croissance, toujours des plus soutenues, a légèrement dépassé les attentes, les résultats, eux, s'inscrivent un peu en dessous des anticipations du consensus.

Le titre ABB engrange pour sa part 0,5% après la cession de l'activité de câbles à haute tension du groupe suisse au Danois NKT Cables. Le montant de cette opération s'élève à 836 millions d'euros en valeur d'entreprise, soit environ 934 millions de dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant