Marche blanche pour les femmes gendarmes tuées dans le Var

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Quelque 300 personnes ont participé dimanche à Marseille à une marche blanche à la mémoire des deux femmes gendarmes abattues par un forcené dans le Var en juin dernier.

La marche était organisée par des proches d'Alicia Champlon et d'Audrey Bertaut-Landry, tuées en service le 17 juin alors qu'elles étaient en intervention à Collobrières.

Les deux gendarmes avaient été envoyées au domicile d'Abdellah Boumezaar, un multirécidiviste qui venait d'être libéré après avoir été jugé pour des violences sur sa mère, dans le cadre d'une affaire de vol.

Après une bagarre, l'homme s'était emparé de l'arme d'une des gendarmes et avait tiré deux coups de feu sur Audrey Landry-Bertaut avant de poursuivre sa collègue dans la rue et de tirer six balles dans sa direction.

Sa compagne a également été mise en examen et écrouée pour complicité.

"Alicia allait fêter ses 29 ans le 31 juillet, cette marche est une manière de leur rendre hommage », a déclaré à Reuters Guylaine Noël, l'une des organisatrices de la marche silencieuse.

Les participants à la marche ont demandé que le meurtrier présumé des deux gendarmes soit reconnu responsable pénalement afin qu'il soit jugé.

François Revilla, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant