Marché: biais négatif avant le scrutin néerlandais.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris continue de se casser les dents sur la résistance des 5.000 points. La vague de statistiques commence par ailleurs à déferler.

Vers 10h40, le CAC 40 recule de 0,3% environ à 4.983 points.

Sur le front politique, 'les élections législatives néerlandaises marquent le coup d'envoi d'une séquence politique à haut risque pour les marchés', souligne-t-on chez Edmond de Rothschild AM, à qui il n'a pas échappé que 'Geert Wilders, candidat anti-islam et europhobe du Parti de la Liberté (PVV), et Mark Rutte, Premier ministre centriste démocrate, sont au coude à coude'.

Au chapitre macroéconomique, le marché s'apprête à prendre connaissance de l'indice ZEW au titre du mois en cours et du chiffre de la production industrielle pour janvier. Aux Etats-Unis, les prix à la production industrielle (PPI) pour février seront dévoilés en début d'après-midi.

En attendant, sur le marché des changes, l'euro s'effrite de 0,1% face au dollar à 1,0643, tandis que le baril de Brent prend un peu plus de 0,4% à 51,6 dollars.

Enfin, du côté des valeurs, Rubis abandonne 1,7% en dépit de l'annonce d'une progression de 22% du bénéfice net part du groupe en 2016 à 208 millions d'euros.

L'action Engie lâche pour sa part 1,6%, soit la plus mauvaise performance de l'indice phare, alors que selon Bloomberg, l'énergéticien français lorgnerait l'allemand Innogy, filiale centrée sur les énergies renouvelables dont RWE détient 77% du capital.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant