Marché: avant l'emploi américain, très suivi par la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, les cambistes attendaient avec une certaine confiance l'indicateur conjoncturel-roi aux Etats-Unis, le rapport mensuel sur l'emploi. Pour l'heure, l'euro se tassait sans grande conviction de 0,16% contre le dollar à 1,1179, de 0,10% contre le franc suisse à 1,0962, de 0,04% contre le sterling à 0,8429, tout en gagnant 0,19% contre le yen à 115,80.

Alors que les cambistes s'interrogent toujours sur les intentions de la Fed en matière de taux directeurs, le Bureau of Labor Statistics du département du Travail dévoilera à 14 h 30 son rapport sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'août. L'évolution de l'emploi compte au nombre des grands paramètres économiques qu'avec l'inflation, la Fed prend en compte dans la définition de sa politique.

Selon le consensus compilé par Bloomberg, le marché anticipe 175.000 créations de postes hors agriculture en août, après 255.000 en juillet et 292.000 en juin.

Après le discours prononcé la semaine dernière à Jackson Hole par la présidente de la Fed, Janet Yellen, et les interventions du vice-président Stanley Fischer, la probabilité de voir la banque centrale américaine relever ses taux lors du comité de politique monétaire des 20 et 21 septembre a augmenté aux yeux des opérateurs. Janet Yellen a notamment répété que la décision de la Fed serait fonction de l'évolution des indicateurs statistiques.

“Notre scénario de base repose sur une hausse des taux de 25 points de base le 21 septembre prochain. En effet, le taux de chômage officiel, à 4,9%, est proche du NAIRU qui est le niveau auquel l'économie est à l'équilibre et les pressions inflationnistes ne sont ni à la hausse ni à la baisse”, affirment les spécialistes de Saxo Banque.

En marge du rapport sur l'emploi, les opérateurs prendront connaissance cet après-midi des chiffres de la balance commerciale, puis des commandes à l'industrie américaine pour juillet.

Rappelons enfin qu'avant la Fed, la BCE réunira la semaine prochaine son conseil des gouverneurs. “Les risques de ralentissement économique en zone euro sont toujours bien présents ce qui nous fait penser qu'il y a 100% de chances pour que la BCE ouvre la porte à de nouvelles mesures le 8 septembre”, souligne Saxo Banque, qui ajoute : “le scénario le plus probable repose sur une extension pour six à neuf mois du QE qui devait initialement se terminer en mars 2017, et sur l'augmentation de la limite de détention par émetteur à 50% contre 33% actuellement.”

D'une manière générale, la conjoncture mondiale ne suscite pas un optimisme débridé : comme le rappelle Barclays Bourse, “le Fonds monétaire international (FMI) a prévenu jeudi les dirigeants du G20, qui se réuniront les 4 et 5 septembre à Hangzhou en Chine, qu'il pourrait abaisser sa prévision de croissance mondiale pour 2016. Selon l'institution, l'économie mondiale risque de caler, si des mesures ne sont pas prises d'urgence pour relancer le commerce international et l'investissement face aux tentations protectionnistes.”

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant