Marché auto mondial : l'incroyable ascension de Volkswagen

le
0
Marché auto mondial : l'incroyable ascension de Volkswagen
Marché auto mondial : l'incroyable ascension de Volkswagen

Au delà de la bataille des chiffres pour savoir si Toyota va conserver son titre honorifique de premier constructeur automobile mondial face à General MotorsP, c'est surtout l'incroyable ascension du groupe allemand Volkswagen qui aura marqué 2014. Quand les principaux constructeurs européens - PSA Peugeot Citroën, Renault, Fiat... - restent englués dans la crise, le géant de Wolfsburg dit avoir vendu plus de 10,14 millions de véhicules dans le monde, soit une progression historique de ses ventes de 4,2%. Et encore, cette performance est-elle obtenue malgré des résultats décevants aux Etats-Unis, dans un marché qui est pourtant de nouveau en croissance...

Si Toyota devrait avoir écoulé 10,22 millions de voitures en 2014 (les résultats définitifs seront connus fin janvier) et General Motors pratiquement autant que Volkswagen, le constructeur européen a doublé ses ventes mondiales en dix ans et devrait en toute logique être sacré numéro 1 des constructeurs en 2015, avec trois ans d'avance sur sa stratégie affichée.

Un groupe, douze marques

La recette ? Contrairement aux autres constructeurs européens, Volkswagen ratisse large avec douze marques bien identifées dans toutes les catégories de véhicules, de l'entrée de gamme au luxe. Les marques Skoda, Volkswagen et Audi vendent chacune plus d'un million de véhicules. Mieux, Audi dédiée aux berlines de luxe et qui dégage des marges importantes sur chaque voiture vendue, a écoulé plus de voitures que Peugeot, dont le catalogue est pourtant censé offrir toutes les catégories de voitures.

Malgré la crise en Europe, le constructeur allemand a vu ses ventes croître de 5,1% avec 3,95 millions d'unités. Mais c'est surtout le marché asiatique qui lui a donné un coup de turbo. En dix ans sur le marché chinois, Volkswagen a vu ses ventes passer de 571 000 voitures à plus de 3,6 millions. Contrairement à Peugeot, premier constructeur européen à s'attaquer à ce marché ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant