Marché: appréhende le référendum en Italie.

le
0

(CercleFinance.com) - Les vendeurs dominent au sein des Bourses européennes, dans un contexte d'appréhension avant le rapport sur l'emploi américain de cet après-midi et surtout le référendum constitutionnel italien de ce dimanche.

Amsterdam lâche 1,6%, Paris 1,4%, Francfort et Bruxelles 1%, Londres, Zurich et Lisbonne 0,9%, Milan et Madrid 0,8%. Jeudi à New York, le Dow Jones a pris près de 0,4%, mais le Nasdaq a chuté de près de 1,4%.

'Le premier ministre Matteo Renzi a mis son avenir à la tête du gouvernement dans la balance (du référendum) et envisage de se retirer s'il ne dispose pas des marges de manoeuvre suffisantes pour gouverner', rappelle un gérant de Barclays Bourse.

Aussi, il prévient qu'un 'non' au référendum 'dégraderait la visibilité politique italienne et pourrait créer de la volatilité sur les actifs italiens (notamment le secteur bancaire et les taux) et potentiellement sur les actifs européens'.

En attendant, les opérateurs seront attentifs cet après-midi au rapport mensuel sur l'emploi américain : les économistes prévoient en moyenne 175.000 créations de postes non agricoles en novembre, avec un taux de chômage stable à 4,9%.

'Si les chiffres de créations d'emplois restent solides sur le mois de novembre, les investisseurs estimeront qu'une hausse des taux directeurs américains le 14 décembre prochain est inéluctable', estime Aurel BGC.

'Nous ne sommes pas très inquiets sur les créations d'emplois. Toutefois, en cette période de remontée des taux longs, le regard des investisseurs pourrait plus se focaliser sur l'évolution du salaire horaire que sur le nombre d'emplois créés', poursuit-il.

Côté valeurs, Banca Monte dei Paschi Banca di Siena (MPS) recule de 0,5% à Milan, alors que d'après le Corriere della Sera, une nationalisation de la plus vieille banque du monde, en grande difficulté, serait envisagée par l'exécutif italien.

Glencore recule de 2% à Londres, alors que Société Générale a changé son fusil d'épaule sur le titre du géant des matières premières, puisque son conseil acheteur fait place à une simple recommandation de le conserver.

Klépierre se distingue avec un gain de 1,5% à Paris grâce à Barclays Capital, qui relève sa recommandation de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer', dans une note sur les groupes fonciers européens spécialisés dans l'immobilier commercial.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant