Marché: appréhende le compte-rendu de la Fed.

le
0

(CercleFinance.com) - La prudence règne au sein des Bourses européennes, comme Francfort où le DAX cède 0,3%, alors que la question de la politique monétaire de la Fed domine les esprits à quelques heures de la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC.

'Il y a clairement une volonté concertée des membres du FOMC pour 'ancrer' les anticipations d'une hausse prochaine des taux directeurs', souligne Aurel BGC.

Le bureau d'études pointe en effet des propos de Dennis Lockhart (Fed d'Atlanta) qui continue de supposer qu'il y aurait deux à trois hausses des taux cette année, et de John Williams (Fed de San Francisco), qui a jugé que cela 'semble raisonnable'.

En attendant que Janet Yellen prenne la parole, son prochain discours officiel n'étant pas prévu avant le 6 juin, Aurel BGC note qu'il faudra lire avec attention les minutes de la dernière réunion du FOMC, qui seront publiées ce soir.

'La volatilité s'est accrue sur toutes les classes d'actifs, mettant en évidence un changement structurel vers un environnement de forte volatilité', préviennent en outre les équipes de SG.

Comme grands facteurs de risque du moment, elles citent la possibilité d'un atterrissage brutal en Chine, l'endettement excessif des entreprises américaines et des pays émergents, le risque politique en Europe et une valorisation jugée excessive pour les marchés d'actions.

Le FTSE de Londres recule de 0,4%, avec notamment un retrait de 2% de Burberry, sanctionné par les perspectives prudentes dessinées par le groupe de luxe à l'occasion de la présentation de ses résultats annuels.

A Paris où le CAC40 cède 0,2%, Euronext gagne 1,3% à la faveur d'un relèvement de recommandation chez UBS, alors que le réassureur Scor chute au contraire de 5,8% à cause d'une note défavorable de Jefferies.

L'AEX d'Amsterdam se replie de 0,4%, entrainé en particulier par les valeurs financières que sont les assureurs Aegon (-2,2%) et NN Group (-1,2%), ainsi que la banque ING (-1,2%).

ING pèse aussi sur le Bel20 de Bruxelles, en retrait de 0,5%, l'indice pâtissant aussi des reculs de l'opérateur de réseaux électriques Elia Systems (-2%) et du chimiste Solvay (-1,3%).

Le PSI de Lisbonne perd enfin 0,4%, sous le poids notamment de la banque BCP (-3,3%), de l'électricien EDP Energias (-1,4%), alors que l'opérateur télécoms NOS prend 1,3%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant